• Arrivederci amore

    Massimo Carlotto

    Giorgio, ex-militant d'extrême gauche, a trahi tous ses anciens camarades pour échapper à la prison et profite de son charme pour séduire les femmes et les voler. Il découvre le goût du crime en essayant de se refaire une virginité politique qui lui permette de rentrer dans la bonne société nantie.  « Excitant, fortissime, cet amore se boit comme une grappa, goût amer mais diablement bon. [...] Ce sale type, on adore le détester. » Brigitte Hernandez, Le Point

  • Propriétaire à Cagliari d'un restaurant gastronomique et chic, l'élégant et respectable notable Gigi Vianello accumule surtout d'énormes profits dans le trafic international d'aliments avariés et trafiqués réservés aux magasins discount.
    Son regard cynique et son goût de la manipulation nous révèlent les mille horreurs alimentaires dont nous faisons malgré nous notre pain quotidien. Mais à la suite d'une malencontreuse liaison avec une belle paumée saisie par la bigoterie, tout va se retourner contre lui. Gigi verra resurgir son passé de dealer qui a escroqué une famille de négociants véreux de la Vénétie et commencera, de la Sardaigne à Saint-Pétersbourg, une féroce descente dans les soutes du banditisme mondialisé.
    Francesco Abate et Massimo Carlotto nous restituent, sur fond d'une très solide documentation, la force cruelle des personnages négatifs auxquels le grand romancier "noir" nous a habitués.

  • Un adepte du sadomasochisme contacte Marco, dit l'Alligator, pour qu'il retrouve son épouse disparue. L'ancien prisonnier et ses acolytes, Beniamino Rossini, vieux truand à l'ancienne, et Max la Mémoire, vieux militant qui recouvre sa passion politique lors du G8 de 2001, vont plonger dans le monde souterrain de la souffrance volontaire, dans le drame des « doubles vies », à la recherche du Maître des noeuds, un tortionnaire qui sait se faire adorer de ses victimes.
    Pour les trois amis, le plus dur ne sera pas de progresser les armes à la main entre bonne société et mafias mais de se retrouver, au bout du monde SM, face à leurs propres souvenirs de prisonniers.
    Remarquable comme toujours par sa précision documentaire et son regard implacable sur les plaies sociales, ce roman de Carlotto met une nouvelle fois en scène son enquêteur très particulier, amateur de blues et de calva.
    Massimo Carlotto est né à Padoue en 1956.
    Découvert par le critique et écrivain Grazia Cherchi, il a fait son entrée sur la scène littéraire en 1995 avec le roman Il fuggiasco (Le Fugitif, non traduit en français), publié par les éditions E/O, qui a obtenu le prix Giovedì en 1996. Depuis, il a écrit quinze autres romans, des livres pour enfants, des romans graphiques et des nouvelles publiées dans des anthologies.
    Ses romans sont traduits dans de nombreux pays ; certains ont été adaptés au cinéma. Massimo Carlotto est aussi auteur de pièces de théâtre, scénariste pour le cinéma et la télévision, et il collabore avec des quotidiens, des magazines et des musiciens.

    En 2007, il est lauréat du prix Grinzane Cavour - Piémont Noir.

  • Giorgio Pellegrini, l'antihéros de Arrivederci amore, ancien combattant des luttes sociales des années 70 devenu impitoyable criminel, possède désormais tout ce dont il avait rêvé : une épouse qu'il manipule au gré de ses caprices sadiques et un luxueux restaurant, rendez-vous de tous ceux qui comptent dans sa cité du Nord-Est italien.
    Il gère aussi, avec l'aide de son avocat, le député Brianese, un réseau d'escort-girls pour les politiciens affairistes qui mettent la région en coupe réglée. Mais découvrant que l'avocat l'a grugé, il retrouve ses instincts de voyou brutal pour tenter d'obtenir réparation. Mal lui en prend : l'avocat le fait placer sous la domination de la 'ndrangheta, la mafia calabraise. Pour lui échapper, ses instincts de grand fauve calculateur, même avec l'aide de trafiquants maltais et d'un malfrat russe, suffiront-ils ?Écriture sobre, ironie froide, précision documentaire : avec son talent si singulier, Carlotto réussit une fois encore à nous passionner pour le destin de personnages très peu recommandables tout en nous plongeant au coeur des trafics politico-mafieux de l'industrieuse Vénétie, ce monde pourri qui ressemble tant au nôtre.

  • Des forêts de Tchernobyl aux chantiers navals d'Alang, en passant par les caveaux des banques suisses, les jeunes ambitieux du Dromos Gang ne reculent devant rien et méprisent les frontières. Ils sont riches, beaux, cyniques, éduqués dans les meilleures écoles, tous diplômés en économie. Censés succéder à leurs pères à la tête des plus grandes organisations criminelles, ils décident de s'affranchir des aînés et du poids des traditions, en rompant, souvent très violemment, avec leur camp. Ils veulent aller vite, très vite, au moins aussi vite que l'argent. Experts en blanchiment d'argent et tours de passe-passe financiers, ils pratiquent le crime global sans jamais se salir les mains.
    Par un étrange concours de circonstances, c'est à Marseille, plaque tournante du crime européen, qu'ils se retrouvent pour faire leurs premières armes.
    Face à eux, la commissaire Bernadette Bourdet, alias B.B. Pas précisément élégante ni subtile, cette fan de Johnny Hallyday aux méthodes peu orthodoxes dirige une brigade un peu spéciale, aux limites de la légalité, qui doit tenir sous contrôle tous les trafics de la capitale phocéenne.
    Dans ce roman au rythme effréné, Massimo Carlotto met en scène avec férocité l'affrontement entre le crime "traditionnel" et les nouvelles mafias en col blanc.


  • Un autre roman de Carlotto dont on ne sort pas indemne.

    À une semaine de son mariage avec Francesco, la belle et brillante Giovana est assassinée par son amant et le crime maquillé en suicide.
    Peu à peu nous découvrons avec les enquêteurs le fonctionnement d'une caste d'industriels, fer de lance du développement d'une des régions les plus riches et les plus dynamiques de l'Italie, le Nord-Est : la Padanie.
    À travers les personnages de l'avocat incorruptible, père du futur époux, de l'impitoyable femme d'affaires d'origine populaire, de la bigote, des notables qui n'hésitent pas à détruire et saccager le territoire sur lequel ils vivent pour gagner toujours plus, les auteurs nous révèlent l'illégalité diffuse qui a permis l'accumulation de tant de richesses et l'installation d'un système économique implacable sur un territoire riche et complexe, en proie à une crise qui le pousse à délocaliser son industrie vers la Chine et la Roumanie.

    Comme toujours chez Carlotto l'intrigue se fonde sur des faits avérés.

    Nous suivons des enquêteurs très différents : le carabinier sans illusions, la meilleure amie de la morte, têtue et idéaliste et Francesco, le fiancé, rejeton d'une grande famille, avocat promis à un brillant avenir qui devra affronter son milieu et évoluer entre vérité et normalité.
    Massimo Carlotto est né à Padoue en 1956 et vit à Cagliari. Il collabore à divers journaux et est l'auteur de nombreux romans, dont six sont déjà traduits en France : La Vérité de l'Alligator, En fuite, Arrivederci amore, Le Maître des noeuds, Rien, plus rien au monde et L'Immense Obscurité de la mort. Plusieurs de ses romans ont été adaptés au cinéma.
    Marco Videtta est né à Naples en 1956, il vit actuellement à Rome. Il est l'auteur d'essais sur la littérature et le cinéma. Il travaille comme scénariste de cinéma et producteur et auteur de fictions pour la télévision. Padana City est son premier roman.

  • In Carlotto's The Campagna Trail, Inspector Campagna uses an old friendship with notorious drug dealer Roby Pizzo in a Machiavellian attempt to keep the peace. But when an interfering new police chief demands Campagna bring down the Mafioso who heads Pizzo's gang, Campagna must use every weapon he has to save his job - and his life. Meanwhile in Carofiglio's The Speed of the Angel, a writer in crisis strikes up an unlikely friendship with a mysterious woman he meets in a quiet seaside café. As their conversations deepen, and their obsessions darken, their drug-fuelled relationship begins to spiral, in this haunting tale of damnation and redemption. Finally in De Cataldo's The White Powder Dance, the city police are put on the trail of a baby-faced new graduate in the Milanese banking sector. As the pursuit accelerates through back streets and skyscrapers, it becomes clear that there is more to organised crime than getting your hands dirty.

  • Trois auteurs phares de la littérature italienne remontent la piste de la cocaïne à travers trois nouvelles saisissantes, non pas reliées par un fil rouge mais par une ligne blanche....
    Des cartels de la drogue en Amérique latine au milieu de la finance italienne, en passant par le monde ouvrier, la jeunesse dorée ou la police, cet or blanc s'insinue partout, dans toutes les strates de la société. C'est un cristal aux multiples facettes qui gangrène le monde et pour lequel nombreux sont prêts à mourir. Quand production, exportation, consommation riment avec corruption et perdition, découvrez la cocaïne dans tous ses états.
    " Ces trois grands noms de la littérature contemporaine nous démontrent une nouvelle fois leur talent incontesté. " Firenze Post " Trois histoires nées sous la plume de trois grands écrivains qui dévoilent un phénomène social de grande envergure. "Il Punto

empty