• Une jeune journaliste phobique découvre qu'il existe une tribu perdue quelque part en Malaisie au sein de laquelle la peur est la vertu cardinale, où le courage passe pour de l'idiotie. Une autre jeune femme se demande si la nouvelle compagne de son frère ne feint pas son daltonisme. Le père d'une jeune fille se suicide en se pendant dans le garage le jour où elle s'apprête à faire un exposé sur l'Égypte en classe.
    Dans ces trois nouvelles initialement parues en anglais dans le New Yorker et traduites par elle-même, Camille Bordas déploie encore une fois son talent pour la demi-teinte, sa sensibilité, son goût pour les outsiders, pas vraiment perdants mais jamais gagnants. Avec Faits extraordinaires à propos de la vision des couleurs, et ces trois étranges points de départ, l'autrice d'Isidore et les autres avance en funambule sur la mince ligne de crête qui sépare le doux de l'amer, l'humour de la tristesse. Trois textes aussi poignants que drôles.

  • Difficile à onze ans de trouver sa place dans une famille de surdoués, surtout lorsqu'on se contente d'être « normal ». Entouré de cinq frères et soeurs qui dissertent à table des mérites comparés de Deleuze et Aristote, Isidore recherche d'abord l'affection de son meilleur ami, monument de douceur : son canapé. Dans sa famille, seul Isidore est capable d'exprimer des émotions, de poser les questions que les autres n'osent pas formuler. Et lorsqu'un drame survient, il est le seul capable d'écouter et réconforter son prochain. A moins que, épris d'ailleurs, il ne réussisse enfin une énième fugue qui lui ouvrirait un monde de liberté et de légèreté. Dans Isidore et les autres, écrit initialement en anglais par l'auteure, Camille Bordas brosse avec humour le portrait sensible d'un jeune garçon qui s'affranchit de son enfance sous le regard d'adultes encore plus désorientés que lui. Une fresque familiale tendre et émouvante, un portrait d'adolescent plein de finesse, une voix littéraire qui s'affirme plus que jamais.

  • A witty, heartfelt novel that brilliantly evokes the confusions of adolescence and marks the arrival of an extraordinary young talent.
    Isidore Mazal is eleven years old, the youngest of six siblings living in a small French town. He doesn't quite fit in. Berenice, Aurore, and Leonard are on track to have doctorates by age twenty-four. Jeremie performs with a symphony, and Simone, older than Isidore by eighteen months, expects a great career as a novelist--she's already put Isidore to work on her biography. The only time they leave their rooms is to gather on the old, stained couch and dissect prime-time television dramas in light of Aristotle's Poetics.
    Isidore has never skipped a grade or written a dissertation. But he notices things the others don't, and asks questions they fear to ask. So when tragedy strikes the Mazal family, Isidore is the only one to recognize how everyone is struggling with their grief, and perhaps the only one who can help them--if he doesn't run away from home first.
    Isidore’s unstinting empathy, combined with his simmering anger, makes for a complex character study, in which the elegiac and comedic build toward a heartbreaking conclusion. With How to Behave in a Crowd, Camille Bordas immerses readers in the interior life of a boy puzzled by adulthood and beginning to realize that the adults around him are just as lost.

  • Après avoir abrité trois générations d'une famille désormais éclatée, la maison de famille des Manin est à vendre. Elle ne contient plus qu'un lot de vieilles photos et d'objets épars dont personne ne se soucie. On ne lui rend plus visite. Elle attend ses nouveaux propriétaires. Au fond, comme toutes les maisons, elle cherche la compagnie des hommes. Aussi, quand Hector, un metteur en scène peu bavard, arrive avec à sa suite sept comédiens déterminés à la transformer en théâtre, la maison se voit déjà en haut de l'affiche. D'abord irritée par la présence d'Isis, une nouvelle recrue d'Hector, la maison va peu à peu se faire apprivoiser par cette comédienne au parcours chaotique, et composer avec le reste de la troupe une pièce unique dont elle sera bien plus que le décor... Ce deuxième roman très maîtrisé de Camille Bordas poursuit l'exploration de ces moments de latence qui ponctuent chaque vie, ceux où affleurent les doutes et d'où émerge le changement. Ils sont ici envisagés avec humour et détachement, dans une langue rythmée qui met en scène de sacrés caractères.

empty