Editions Edilivre

  • De nombreuses personnes homosexuelles chrétiennes se voient critiquées, rejetées, au nom de la foi chrétienne ou ne peuvent s'en tenir à la doctrine catholique. Cet essai vise à les aider à trouver leur voie, à former leur conscience morale, en leur donnant quelques éléments pour une décision personnelle qui leur appartient en tout état de cause.
    Après un parcours biblique renouvelé et une analyse de cette doctrine, il pose les conditions d'une vie de couple qui soit chemin de maturité humaine et évangélique, en montre la dignité et la richesse symbolique. L'essai propose ainsi à ces personnes la vie de couple comme un choix possible, moralement légitime et exigeant, ouvert à la joie et à l'espérance chrétienne du salut.
    II s'agit au final de vivre bien dans une confiance totale en Dieu.

  • « Durant deux années de ma vie, j'ai travaillé dans une association à vocation sociale de 400 employés. Très vite se sont imposées à moi de grandes réunions mensuelles rassemblant une équipe d'animateurs socioculturels. Tous, nous venions écouter, tel un prêtre en son église, notre éblouissant directeur général. L'excitation provoquée par ce genre d'événement a rapidement laissé place à l'ennui le plus total.
    L'oreille attentive et le cerveau éteint, j'ai commencé à griffonner quelques phrases extraites de ces conférences improvisées, que j'ai attribuées à des personnalités célèbres. J'avais, sans le savoir, trouvé mon passe-temps favori pour les prochaines réunions à venir.
    Dès lors, chacune de ces rencontres furent l'occasion de m'adonner à mon nouveau jeu... »

  • Cet ouvrage, de genre humoristique, est composé de différents textes fantaisistes avec un festival de jeux de mots sur fond de dérision et d´absurdité.
    Le premier chapitre, intitulé « Dicodébil » - c´est tout dire - n´a vraiment rien d´académique.
    Le deuxième, « Cogitations profondes », est tout aussi délirant.
    Quant au troisième, intitulé « Les Grands Ecrivains », il est pour le moins iconoclaste.
    Le dernier, « Des vers en dévers », est composé de divers poèmes originaux souvent burlesques ou déjantés.

    Un grand merci à ma petite-fille Solène qui a joliment dessiné L´image de couverture Maurice Chapuis

  • « Oyez, oyez, bonnes gens ! En cette année 1786, le sieur Charles-Henri Gontrand, fils du comte Auguste Latour-Desvignes des monts du Forez, baron de la Vignasse, va prendre en épousailles mademoiselle Appoline, Ludivine, Céline, fille cadette du sieur Delaunay, notaire royal ! » Pour célébrer avec faste la cérémonie, une importante équipée est chargée d'aller quérir le sieur Paul, un maître patronnier modeleur et couturier de son état, à quelques lieues du Mont-Mézenc. Mais dès le premier jour, une tempête s'abat sur la troupe, provoquant de lourds dégâts. Laissant les blessés aux bons soins des moines de la forteresse-monastère d'Essalois, où ils ont trouvé refuge, l'expédition continue néanmoins sa route. Après moult péripéties, les Foréziens atteignent enfin leur but : la charmante cité du Mazet-Saint-Voy. Le capitaine Jean-Eudes et ses trois fidèles lieutenants sont aussitôt accueillis dans la demeure du maître Paul, en compagnie de sa femme et surtout de sa fille de 17 ans, Ghislaine. Entre le jeune lieutenant Jacquin et cette séduisante jouvencelle, l'attirance est immédiate... Cependant Jean-Eudes est bien décidé à retrouver l'individu qui lui a dérobé cinq pièces d'or lors de leur première étape à Saint-Bonnet-le-Château et compte sur la foire qui a lieu le lendemain pour mettre la main sur ce vaurien.

  • Gandia est une fée araignée.
    Pour sa première aventure, la reine des fées araignées l'a missionné pour redonner sa joie de vivre et son enthousiasme à un jeune garçon, prénommé Gilles, qui ne laisse plus que paraître sa tristesse, depuis que son papa est parti.
    Gilles et Gandia vont vivre des moments d'attente, de joies et de rencontres inoubliables.

  • « J´ai quatre ans ou presque en 1962, mais le temps n´existe pas. Le battement d´un coeur au loin, une pulsation sourde qui enfle, se dilate à mesure qu´approche le souffle d´un animal gigantesque. Son martèlement emplit l´espace, ma poitrine palpite au diapason du monstre que je cherche du regard à l´horizon.
    Un cadavre ensanglanté tombé du ciel à mes pieds est mon premier souvenir conscient. » Rachid a dix ans lorsqu´il quitte l´Algérie. La douleur du déracinement et la peur de l´inconnu révèlent l´enfant rebelle. L´artiste, d´incompréhensions en apprentissages, explorera les chemins de la liberté où le lecteur l'accompagne, jusqu'aux coulisses du concert touche pas à mon pote en juin 1985.

  • « Pour indéfinissable qu'elle soit devenue, la pratique poétique n'en conserve pas moins lieu et temps de naissance... Je les ai situés à l'ère paléolithique. Ce qu'il en est advenu est là depuis toujours : on n'écrit jamais que l'histoire de son effacement. » Chr. F.

  • La vie de Gabriel bascule le jour où un ange lui demande son aide car l'équilibre du monde est en péril. Franchira-t-il les portes du Paradis et de l'Enfer pour le rétablir ?

  • Un rien suffit parfois pour déstabiliser un être et faire basculer sa vie. C'est ce qui va arriver à Virginia Beckett. Cette femme mariée de 37 ans, d'apparence équilibrée et bien sous tous rapports, va voir son univers s'écrouler dans le cabinet de son médecin. Elle sortira, de ce rendez-vous, fêlée, imprévisible et capable du pire.
    Dans ce présent dénaturé par ses peurs, ses désillusions et ses rêves, Virginia va vivre les heures qui suivent comme une succession d'opportunités inespérées, de remises en questions et de flash-back de son enfance déchirée.
    Dans cette descente aux enfers, saura-t-elle enfin se trouver ?
    Chaque être a sa zone d'ombre et chacun de nous peut, pour une quelconque raison, perdre la maîtrise et révéler une personnalité insoupçonnée...

  • Cet essai convie les parties prenantes de la santé-sécurité au travail à questionner le bien-fondé de l'évaluation des risques professionnels et du document unique créés respectivement il y a 27 et 17 ans.
    Il s'appuie sur les travaux de la Fédération des Acteurs de la Prévention (FAP) et sur une question centrale : quel travail, quelle sécurité et quelle acceptabilité régissent aujourd'hui les risques dits « professionnels » quand le terrorisme, la cybercriminalité, le risque environnemental...peuvent impacter les activités de travail ?
    Bonne conscience pour les assureurs (les entreprises fautent et elles payent), blanc seing pour les managers (je paye donc je faute), pensum pour les services RH (ils fautent et je gère), justification des préventeurs (ils fautent, j'évalue) et provende du business des cabinets de consultance ou d'expertise (ils fautent donc je gagne), est-il vraiment nécessaire de sortir d'un cadre et de remettre en cause un système qui, d'une certaine manière, permet à la grande majorité de rester à sa place ? Pendant ce temps les (ex)CHSCT, les salariés ou agents comptent les points et/ou attendent des plans d'action pour améliorer leurs conditions [du] et [de] travail.
    Revisiter les notions fondamentales, impliquer chaque partie prenante, s'engager dans une approche individuelle et collective partagée et prospective, voici les pistes excentriques proposées sans prévention dans cet essai ; au seul risque de déranger quelques repères ou certitudes et de partager quelques expériences ! Le Prévackthon (hackathon de la prévention) de Préventica représente un lieu privilégié pour prolonger les échanges avec la FAP.

  • Si, pour Victor Hugo, dans le prologue de Lucrèce Borgia, le théâtre est une tribune, pour Agnès Lazès - magistrat honoraire - le tribunal pouvait sembler être un théâtre.
    Avec des références et des métaphores poétiques ou théâtrales, elle nous livre les souvenirs surprenants et souvent drôles de plusieurs dizaines d'années de présidence d'audiences correctionnelles, en prenant soin de garder pour elle la face sombre de ces « représentations ».

  • Mathieu est un berger qui aime son métier qu'il pratique depuis 1998. Auteur du blog mathieuerny.unblog.fr et intitulé très justement « Le droit des brebis », il a décidé de mettre par écrit ses réflexions afin de faire partager à un plus large public l'évolution de ce métier souvent mal connu et pourtant indispensable dans son rôle sur les paysages de l'agropastoralisme, notamment dans les Causses et les Cévennes. La meilleure illustration de la désaffection dont souffre cette profession est l'absence totale de véritables bergers dans ce qui est appelé les « commissions » organisées par la France et plus largement par l'Europe, au profit de moult politiciens, scientifiques et autres militants des associations écologistes. À cet égard, l'exemple de la prédation du loup est plus que criant. En effet, au lieu de multiplier les enquêtes plus ou moins scientifiques, il serait temps de considérer le problème en reconnaissant tout simplement que ce sont les loups relâchés artificiellement ou nés en captivité qui s'attaquent aux troupeaux, car ils n'ont pas la notion de la chasse en meute. Ainsi pourrait-on ensuite traiter les « vrais » loups.

  • Quentin Dutour habite au Havre avec son père, car ses parents vivent séparés à cause de leur travail respectif. Pas facile pour Quentin. Alors lorsqu'il apprend qu'il va aller passer les vacances de Noël chez sa mère à Bora-Bora, petite île du Pacifique, il est fou de joie.
    Pour la première fois loin de ses copains et de son quotidien, le jeune garçon de onze ans va de surprise en surprise. En compagnie de Maui, il découvre une autre façon de vivre et avec elle la liberté. Mais rapidement, les mésaventures s'enchaînent jusqu'à mettre en danger l'existence des deux amis. Frissons et dépaysement garantis.

  • Honoré, pianiste exilé au Canada, retourne dans le Sud de la France suite au décès brutal de son père. Arrivé au Village, il plonge dans les remous engendrés par un projet d'installation d'élevage de visons, et va être confronté à son passé, sa famille, ses choix. Tendu vers la préparation d'un concert prestigieux, il dérive, secoué par des forces insoupçonnées prenant racine au XVIIe siècle, lors de la création des comptoirs de trappeurs canadiens ouvrant la traite des fourrures vers l'Europe. Quelles sont les puissances à l'oeuvre derrière le destin tragique des visons torturés par les hommes ?


  • L'Approche par compétences dans le processus d'évaluation est un essai pédagogique. Dans cet ouvrage, l'auteur lève un pan de voile sur la problématique de l'implémentation de cette nouvelle technique novatrice dans le sillon de l'évaluation.
    En effet, le livre souligne les points positifs d'une meilleure prise en compte de l'approche par compétences dans nos différentes évaluations. Production intellectuelle brève, succincte et concise, l'ouvrage apparaît alors comme un livre de poche pour le pédagogue et l'aspirant au métier d'enseignant. Fruit de l'expérience personnelle d'un enseignant vacataire, le livre se veut avant tout une contribution pédagogique.

  • L'Arve n'est pas une rivière comme les autres. Parcourir ses cent kilomètres à pied entre son embouchure à Genève et sa source aux confins de la vallée de Chamonix est une aventure singulière... un voyage hors sentiers battus et une improbable remontée dans le temps. De sous-bois en trottoirs, en marcheur attentif et un brin frondeur, Ivan Grunder en restitue un carnet de route pittoresque, itinéraire croisé entre le randonneur d'aujourd'hui et les premiers voyageurs qui ralliaient il y a deux siècles un massif du Mont-Blanc encore méconnu : « Si l'idée première était une simple randonnée (...), j'ai découvert durant mes préparatifs que cet itinéraire fut jadis passablement fréquenté. Je me suis alors plongé dans les origines de cette route historique... »

  • Ingrid voit le jour alors que la deuxième guerre mondiale fait rage. Son père, né en 1885, pourrait être son grand-père. La petite fille adore l'écouter évoquer les moments qui ont marqué sa vie, non seulement au cours des deux grands conflits mais également durant son enfance à la fin du XIXe siècle. Louis lui parle aussi de son propre père, Charles Louis, né en terre de Flandre en 1840, dix années à peine après l'indépendance de la Belgique. Ingrid n'a pas connu son grand-père, mais elle n'a pas oublié les récits paternels. À l'automne de sa vie, elle raconte à son tour, mêlant intimement cent-vingt années de « petite » histoire de sa famille et de « grande » Histoire de son pays dont elle aborde les aspects politiques, littéraires, artistiques ou socioculturels.

  • Il s'agit de courtes méditations écrites à l'origine pour les auditeurs de RCF (radio chrétienne en France). Ces méditations concernant divers aspects de la foi chrétienne, elles sont en lien avec une expérience missionnaire longue.

  • « Raconte-toi. » C'est ce que nous disait Yves Simon dans les années soixante dix. Dans ces pages, l'auteur répond à l'invitation du chanteur et se livre sans détour, sans concession, ni faux semblant.
    Il évoque un parcours dans la dépendance à l'alcool, une sortie de route et une résurrection. Il ne décrit pas simplement, mais transcende sa réalité et lui tord le cou par la poésie et la volonté de sublimer les mots, même les plus sordides. Essayer de fabriquer de la beauté avec de la tristesse.
    L'alcool est le mirage d'un bonheur qu'on ne pourra jamais atteindre en suivant cette route. Nous vivons tous dans une prison sans barreaux. Dans notre dépendance au monde qui nous entoure, nous traversons tous des nuits absurdes. Il faut les accepter et ne jamais les renier.

  • Florian, marié, père de trois enfants, songe à sa vie passée qui l'emporte dans les dédales de ses souvenirs auprès de Nicole, sa mère tant aimée et de son père, François, séducteur, manipulateur à la personnalité complexe et multiple. Florian, en décalage perpétuel avec son père, arrivera à s'évader grâce à la musique, puis en trouvant l'amour de sa vie, Diane. Sa mère restera sous l'emprise de son mari, comme hypnotisée par sa perversion diabolique. Elle s'enfermera dans un piège. Florian, en essayant de faire entrevoir la réalité à sa mère se fera bannir ainsi que par certains membres de sa famille fuyant la vérité. Son père maîtrisera le petit cercle familial autour de sa mère. Malgré l'aide des siens, Florian s'enlisera dans différents chemins, dont il aura de la peine à sortir indemne.

  • Aurore et Julien s´envoient des e-mails depuis des mois. Envoûtée par les mots, elle décide de partir à sa rencontre.
    À l´autre bout de la ville, Gabriel se met à la recherche de son frère Antoine perdu de vue depuis bien longtemps.
    Deux histoires, deux

  • Dans son ouvrage destiné aux jeunes lecteurs, eMmA MessanA met en avant les valeurs de tolérance et de partage. Les huit histoires donnent voix à des enfants qui présentent autant de façons de vivre ensemble. Aux quatre coins du monde, garçons et filles disent leurs ressentis, confient leurs joies et tracas quotidiens, la quête de leur identité en devenir. Ces témoignages d'une touchante vérité mettent en lumière la nécessité d'accepter les différences de chacun pour oeuvrer au bien-être de la communauté. Avec simplicité, l'ouvrage démontre que la richesse d'une société émane de la pluralité des individus qui la composent. Les collages colorés viennent ajouter une touche de gaieté au texte, en harmonie avec l'optimisme du propos qu'il défend.

  • En janvier 2006, à la Pointe du Raz en Bretagne, Anthony Salomone part seul à vélo pour trois ans et demi et 80 000 km autour du monde. Son projet culturel, environnemental et de solidarité internationale tourne autour d'un concept : trouver l'hospitalité dans un but d'authenticité. Il refuse l'appellation de touriste et préfère celle de voyageur. L'un de ses moteurs principaux est de faire découvrir aux enfants des écoles partenaires de son projet, via internet, les paysages, les monuments ou les ambiances du monde. Du froid exceptionnel qui touche l'Europe en 2006 à la chaleur étouffante du désert, vous vivrez une aventure haletante ou l'effort s'apparente parfois à un véritable parcours du combattant. Téléportés au coeur des familles, vous devinerez au fil des pages, leur générosité, leur culture et leur caractère. Assis sur le porte-bagage du jeune homme, vous traverserez la France, l'Italie, les Balkans, la Grèce, la Bulgarie, la Roumanie, la Turquie et le Moyen-Orient : une quinzaine de pays au total. Contre toute attente, le périple prend un autre virage à Jérusalem dans une quête aussi belle qu'inattendue. Chaque rencontre conduit Anthony vers des hommes et des femmes charitables, des surprises architecturales mais aussi vers des chutes violentes, des balles perdues ou encore vers l'être aimé. Ce cycle dévoile toute l'essence du monde : l'interdépendance des êtres.

  • À mi-chemin entre fiction et réalité.Véronique est professeur d'histoire à Paris. Elle aime la vie, la culture, l'art. Née après la Seconde Guerre mondiale, de confession juive, elle ne cesse de s'interroger sur la Shoah et l'antisémitisme. Aussi, quand survient la tuerie de Toulouse en Mars 2012, c'en est trop.

empty