Medium

  • - L'effet génération (R. Debray et P. Soriano)
    - Chers disparus (Paul Soriano)
    - On a toujours vingt ans (Catherine Malaval)
    - Le généalogiste successoral (Christophe Massot)
    - Chine : les « post-80 » (Yu Hai)
    - France : « Génération quoi ? » (Boris Razon)
    - Ces machines à démonter le temps (Giuliana Parotto)
    - Que sont les militants devenus ? (Jérôme Besnar)
    - La transmission de l'oeuvre (Hélène Maurel-Indart)
    - Malaise dans la généalogie (François Warin)

    - Oblomov de Gontcharov (Robert Dumas)

    - Du livre à l'écran (Emmanuel Cauvin)
    - Rings et rounds (Christian Cavaillé)

    - Pense-bête (Régis Debray)

  • - Innover pour transmettre
    - L'école, vers quelle fin ? par Régis Debray
    - De Socrate à Illich, par Paul Soriano

    TÉMOIGNAGES

    - Moi, prof de français, par Hélène Maurel-Indart
    - Que sont nos élèves devenus ? par Pierre Duriot
    - L'école au cinéma, par Pierre Murat
    - De l'illettrisme scolaire, par Magali Gaubert
    - Les Précieuses à l'épreuve du 9-3, par Emmanuelle Delacomptée
    - Au comptoir du Panthéon, par Jean-Yves Chevalier
    - L'effondrement symbolique, par Jean-Noël Gaudy

    ENTRETIEN

    - Avec Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

    PRINCIPES

    - L'école de toujours, par Jacques Billard
    - Péguy l'intransigeant, par Isabelle de Mecquenem
    - Camus, l'instituteur, par Robert Dumas
    - La médiation incomprise, par Nathalie Bulle
    - D'une utopie l'autre, par Julien Pasteur

    EXPÉRIENCES

    - La craie et l'écran, par Jean-Yves Chevalier
    - Cours en ligne ouverts à tous, par Marie-Anne Chabin
    - Une expérience à polytechnique, par Sylvie Méléard
    - L'autorité en milieu numérique, par Thomas Boccon-Gibod
    - Le savoir en simulation, par Franck Varenne
    - Le philosophe et l'ordinateur, par Pierre Landou
    - Métamorphoses du pédagogue, par Paul Mathias
    - Demain ? L'école ! par Patrice Corre
    - Démocrates et républicains (Mémento)

  • - Les bons contes font les bons amis (Paul Soriano)

    - Occident, fiche clinique (Régis Debray)
    - L'histoire comme projet (Philippe Ratte)
    - Le projet européen (Paul Soriano)
    - UE-US : la nouvelle donne (Pierre Chédeville)
    - La fable économique (Albert Lévy)
    - La loi d'airain de la monnaie (Jean-Claude Werrebrouck)
    - La tapisserie de Bayeux dans la culture populaire (Patrick Peccatte)
    - La guerre des récits (François-Bernard Huyghe)
    - La fin du photojournalisme de guerre ? (Florent Barnades)
    - Twitter, machine à faire et défaire l'autorité (Louise Merzeau)

    - Bonjour l'ancêtre - Hercule Florence (Philippe Vuaillat)
    - Pense-Bête (Régis Debray)

  • - Nations en quête d'auteurs (Daniel Bougnoux)
    - La part du diable (Régis Debray)
    - Victor Hugo (Robert Dumas)
    - Molière (H. Maurel Indart)
    - Racine (Françoise Gaillard)
    - Cyrano (Paul Soriano)
    - Patrick Modiano (Jacques Lecarme)
    - Gabo (Jean-François Fogel)
    - Shakespeare (François Laroque)
    - Goethe (Jean-Pierre Lefebvre)
    - Virgile ? (Paul Soriano)
    - Hayim Gouri (Michèle Tauber)
    - Joyce (Alan Hennessy)
    - Beckett (Antoine Perraud)
    - Gaston Miron (Michel Erman)
    - Identité (Mahmoud Darwich)

    - Écosystèmes de médias (Olivier Bomsel)
    - Le cadenas d'amour (Christian Godin)
    - L'Europe, et après ? (Pierre Murat)

    - Pense-bête (Régis Debray)

  • - Servir plusieurs maîtres (Régis Debray)
    - Le flâneur impatient (Louise Merzeau)
    - Défaire l'événement (Yves Citton)
    - Rock'n'roll : 2'35'' de bonheur (Robert Damien)
    - Petite histoire du rythme (Jean-Marie Renucci)
    - Un temps pour croître, un temps pour décliner (Olivier Abel)
    - Duetto philosophique (Ollivier Pourriol)
    - « Out of joint » (Daniel Bougnoux)
    - Le Tour du monde en 80 jours (Robert Dumas)
    - L'invention perpétuelle (Michel Tabachnik)
    - Les rythmes de la guerre (F.-Bernard Huyghe)
    - Les arythmies scolaires (Jacques Billard)
    - Décoloniser le temps (Hélé Béji)
    - L'homme synchronisé (Olivier Ertzscheid)
    - Méga-vagues (Pierre d'Huy)
    - L'automate et le danseur (Paul Soriano)
    - Le pense-bête (Régis Debray)

  • C'est en général le sentiment qui dit oui, la raison mais, et parfois même non. Ce numéro spécial de Médium décline le oui, le mais et le non, soit la diversité des réactions à l'Événement. Pour offrir à nos lecteurs des moyens accroître leur intelligence de l'actualité, voire de leurs propres émotions. Et cela, sous l'angle qui est le nôtre. La médiologie a pour objet l'étude de l'efficacité symbolique, avec les modifications que lui fait subir chaque changement de milieu technique. C'est sous cet angle privilégié que nous nous sommes placés. Comment et pourquoi des coups de crayon peuvent-ils engendrer des coups de feu, et ensuite une manifestation monstre ? Comment une émotion partagée à la vue de nos écrans peut-elle susciter un réel sentiment d'appartenance ? Et comment l'ubiquité et l'immédiateté des communications peut-elle provoquer dans le vaste monde un tel clivage géopolitique ? Bref, comment rendre raison d'une aussi formidable atteinte à la raison et quels enseignements en tirer ? Tel est le but de cette réflexion collective et contradictoire. Directeur de la publication : Régis Debray

  • - Médiologie de la copie (R. Debray, L. Merzeau) - Raison et déraison du droit d'auteur (Maryvonne de Saint Pulgent) - L'éditeur et la copie numérique (Antoine Gallimard) - Théocopie (Jean-François Colosimo) GENÈSES - L'institution du signe (Olivier Bomsel) - La fabrique de l'originalité (Robert Kopp) - Trous de mémoire (Pierre-Marc de Biasi) - Le vivant entre variation et réplique (Laura Bossi) VARIANTES - Vrais faux et faux vrais (Jean Clair) - L'art au défi du multiple (Michel Melot) - La part de l'interprète (Daniel Bougnoux) - Photos : quelle valeur ? (Monique Sicard) - Variations sur les usages de la copie en musique (Vincent Tiffon)

  • - Soldat augmenté, victoire fragilisée (Caroline Galactctéros)
    - Révolution médicale (Lucien Gérardin)
    - Du « soin » (Frédéric Worms)
    - Le paradoxe du continu (Jean-Yves Chevalier)
    - Musique, l'élargissement des possibles (Michel Tabachnick)
    - L'écoumène à l'ère numérique (Jean-Louis Tissier)
    - L'archéologie virtuelle (Julien Chanteau)
    - Une locomotive dans la forêt vierge (Émilie Frémond)
    - La littérature fait de la résistance (Hélène Maurel-Indart)
    - Lire Jules Verne aujourd'hui ? (Jean-Paul Dekiss)
    - Apocalypse now (Régis Debray)
    - Viscosités pragmatiques (Daniel Bougnoux)

    - Bonjour l'ancêtre : Edmond About (Antoine Perraud)
    - Salut l'artiste : Guy Limone (Françoise Gaillard)

    - Pense-Bête (Régis Debray)

  • - Point barre (Régis Debray)
    - Blog et travail du deuil (Daniel Bougnoux)
    - Chris Marker (Pierre Murat)
    - Les rhapsodies du nouveau monde (Paul Soriano)
    - Russophobie (Hermann Iline)
    - Le désert des Tatars (Slimane Zeghidour)
    - Mouchoir et kleenex (Christian Cavaillé)
    - Remontrances confraternelles (Jean-François Kahn)
    - Les ancêtres d'Émile Ajar (Stéphane Ratti)
    - L'amnistie mémorielle (Jacques Lecarme)
    - Les ermites ne vivent pas longtemps seuls (Michel Melot)
    - Épépé : histoire sans parole (Robert Dumas)
    - La photo tuera-t-elle la photographie ? (Florent Barnades)
    - Marx et Flaubert (Pierre Chédeville)
    - Une traversée franco-haïtienne (René Depestre)
    - Sous-titrage (Louise Dumas)

    - Pense-bête (Régis Debray)

  • Secrets professionnels

    - Éloge du secret bancaire (Marc Bonnant)
    - Secret des sources (Antoine Perraud)
    - Médecin de famille (Bertrand Hamel)
    - Psychiatre (Irène François-Purssell)
    - Industrie : la lutte contre la montre (Pierre-Marc de Biasi)
    - Rien de nouveau ? (Régis Debray)


    Secrets littéraires

    - Un Sartre clandestin (Jacques Lecarme)
    - L'Agent secret, de Joseph Conrad (Robert Dumas)
    - Ontologie du secret, de Boutang (Jérôme Besnard)
    - « Avoir des secrets » (Daniel Bougnoux)
    - Petite anthologie (François-Bernard Huyghe)

    - Pense-Bête (Régis Debray)

  • - 14-44, le piège (Philippe Ratte)
    - Broch : la condition du somnambule (Robert Dumas)
    - Troubles dans l'écriture (Michel Melot)
    - Le roman, sanctuaire du moi (Blanche Cerquiglini)
    - Un blog scientifique (Olivier Le Deuff)

    - Le cérémonial du vestiaire (Robert Damien)
    - Internet et la ville (Florian Forestier)
    - Saint Augustin sur scène (Stéphane Ratti)
    - Saint-Florent : la visite-à-Gracq (Régis Debray)
    - La Maison de la radio (Robert Dumas et Daniel Bougnoux)
    - Des vessies et des lanternes (Paul Soriano)

    - Métamorphoses de la cupidité (Pierre Chédeville)

    - Pense-Bête (Régis Debray)

  • Ouverture - Michel Melot et Régis Debray Nouvelles du front Actualité et permanence des frontières - Michel Foucher Territoire et conflit - François-BernardHuyghe La terre de personne - Claudia Moatti Technologies de la frontière - Catherine Bertho Lavenir Berlin-Genève - Gabriel Galice Sans frontières mais pas sans passeports - Rony Brauman L'Oyapok, frontière impossible - René Nouailhat Les frontières du vivant Le minéral et le vivant - Jean-Paul Poirier La chute du mur entre les espèces - François-Joseph Lapointe Frontières animales - Pierre d'Huy Le corps, nouvelle frontière - Françoise Gaillard Les terres promises d'Amos Gitaï - Pierre-Marc de Biasi Salut l'artiste : Ernest Pignon-Ernest

  • Médium n°23, avril-juin 2010

    Collectif

    • Medium
    • 24 Février 2016

    Mon pays que voici - Anthony Phelps
    « Alias Caracalla »- Jacques Lecarme
    De la tache à la tâche - Frère Anselme
    L'oeil du tank - Thierry Grillet
    Quand la chair se fait verbe - Paul Soriano
    Google ou le temps effacé - Milad Doueihi
    Leonard Cohen, scène zen - Daniel Bougnoux
    Avatar : le bio numérique - Anne Murat
    Salut l'artiste : Christophe Luxereau - par Françoise Gaillard
    Bonjour l'ancêtre : Darwin - par Paul Soriano
    Un objet : L'hostie - par Michel Melot
    Symptômes : La jupe, Aragon, Darnton, Citton, M. Jackson
    Pense-bête - Régis Debray

  • Médium n°22, janvier-mars 2010

    Collectif

    • Medium
    • 11 Février 2016

    Le livre : du lutrin à la vitrine - Thierry Grillet
    La perceuse et la girouette - Pascal Krajewski
    Religions : la bombe diasporique - Régis Debray
    Des caméras dans le prétoire ? - ArnaudLucien
    Quatre mariages pour un enterrement - Daniel Bougnoux
    Aragon le fidèle - Hervé Bismuth
    Écrire sous Staline - Jacques Lecarme
    Le retour des sorciers - Michel Leroux
    Salutl'artiste : Michael Rakowitz, par Nicola Setari
    Bonjour l'ancêtre : Balzac, par Pierre Chédeville
    Un objet : Balles et ballons, par Robert Damien
    Symptômes : Roger Planchon ; Plate-formes ; Francophonie ; Scribouille ; Métro ; Samizdats
    Pense-Bête - Régis Debray

  • - Le secret du « Secret de maître Cornille » (Jean-Pierre Dautun)
    - Le numérique contre les maths (Jean-Yves Chevalier)
    - Sur la rumeur (Jean-Luc Évard)
    - Du bon usage du passé (Albert Lévy)
    - Mainstream en questions (Frédéric Martel)
    - Soft power : l'apprenti sorcier (François-Bernard Huyghe)
    - Biographier Derrida (Daniel Bougnoux)
    - La frontière, et après ? (Pierre Murat)
    - L'autorité à l'école (A. Rivolier, F. Vallot, P. Vernusse)
    - La prière assistée par ordinateur (David Douyère)
    - Le couvre-chef (Paul Soriano)
    - Bonjour l'ancêtre : Claudel (Robert Damien)
    - Salut l'artiste : Bernard Plossu (Monique Sicard)
    - Objets : Sac à dos et container
    - Pense-bête (Régis Debray)

  • - Retour d'Égypte (Gilles Kepel)
    - Victor Hugo, médiologue (Monique Sicard)
    - Gracq, ou la leçon de géographie (Régis Debray)
    - L'ère numérique du faux (Marie-Anne Chabin)
    - Musique techno (Emmanuel Cauvin)
    - Les logistiques de l'hégémonie (Jean-Luc Evard)
    - Continuum (François Coldefy)
    - Valéry et le trafic littéraire (Joël Loehr)
    - Stratégie dans le cyberespace (F.-Bernard Huyghe)
    - La remise en jeu californienne (Karine Douplitzky)

    - Bonjour l'ancêtre : L. Herr (A.-C. Grandmougin)
    - Salut l'artiste : Miguel Chevalier (F. Gaillard)
    - Figures : La pimbêche (Paul Soriano)

    - Pense-Bête (Régis Debray)

  • - 2011 (Paul Soriano) - Steve Jobs, post-scriptum (Pierre d'Huy) - « The Artist » (D. Bougnoux) - Convivialité numérique (François Coldefy) - Fanfictions (Alice Boucherit) - « Banque virtuelle » (M. Sicard) - Réception d'un Goncourt (Antoine Perraud) - La règle du jeu (Pierre Berloquin) - « Cloner la terreur » (N. Setari) Quelles avant-gardes ? - La promesse du musée (Philippe Dubé) - En avant de quelle garde ? (Daniel Bougnoux) - Le dilemme contemporain (Françoise Gaillard) - Bonjour l'ancêtre : Maxime Ducamp (Jacques Lecarme) - Salut l'artiste : Jean Tinguely (Paul Soriano) - Un lieu : Topographie proustienne (Michchel Erman) - Pense-Bête (Régis Debray)

  • 1. Identité - L'arabisme digital (Yves Gonzales-Quijano) - Al-Jazira, l'union par l'écran (Slimane Zeghidourà - Un printemps en hiver (Olfa Meziou Baccou et Pierre-Marc de Biasi) - Quand le peuple rentre en scène (Sadok Hammami) 2. Hostilité - Une guerre de l'attention (François-Bernard Huyghe) - Réseaux Free Worl (Olivier Koch) - Italie : fin du mainstream (Anne Daubrée) - L'homme aux 16 BlackBerry (Yusef Tuqan Tuqan et Stanley Moss) - Peut-on éteindre Internet ? (Mael Inizan) 3. Communauté - Nous, le réseau ? (Paul Soriano) - Un clic, une cause (Alexandre Coutant) - Un curé à l'ère numérique (Renaud Laby) - Les nouvelles technologies de la politique (Paul Mathias) - L'ordre du Web (Dominique Cardon) - L'hypersphère publique (Pierre Lévy) - Le politique, c'est le médium (Milad Doueihi et Louise Merzeau) - Bonjour l'ancêtre : Friedrich List (Gabriel Galice) - Salut l'artiste : Lucio Fanti (Régis Debray) - L'objet : Le smartphone (Paul Soriano) - Pense-Bête (Régis Debray)

  • - Ouverture (Monique Sicard et Paul Soriano)
    - Pasteur en héritage (Alice Dautry)
    - Grandeur et servitudes hospitalières (Lucien Gérardin)
    - Médecine 2.0 (Dominique Dupagne)
    - Espérances de vie (Jean de Kervasdoué)
    - La psychiatrie dans toutes ses étapes (Quentin Debray)
    - Des mots sur le mal (Gérard Danou)
    - De l'eau bénite à la Contrexéville (F. - Durand-Gasselin)
    - Knock médiocrate (Daniel Bougnoux)
    - L'utopie immunitaire (Éric Ancelet)
    - Dossier médical : un secret partagé )Monique Sicard)
    - Critique de la raison thérapeutique (Christiane Vollaire)
    - Pour une culture de la prévention (M. Védrine-Froment)

    - Bonjour l'ancêtre : Hippocrate
    - Salut l'artiste : Rembrandt
    - Un objet : L'ordonnance

    - Pense-Bête (Régis Debray)

  • Antifrançais, l'Américain ? - Jeffrey Mehlman
    L'art à l'épreuve de ses médiations - Nathalie Heinich
    Tchekhov, la scène et nous - Régis Debray
    Plus belle la vie - Julien Pasteur
    Les dieux ont soif - Michel Leroux
    Cambodge : quel traitement du trauma ? - Daniel Bougnoux
    Quand le christianisme a changé le monde - René Nouailhat
    Trinité, mathématiques et infini - Jean Yves Chevalier
    Pense-bête - Régis Debray
    Salut l'artiste : Pedro Almodóvar, par Thomas Steinmetz
    Bonjour l'ancêtre : Robida, par Michel Thiébaut
    Un concept : L'homme-fracture, par Pierre Chédeville
    Symptômes : Obama ; Bauman ; L'école ; La Pléiade
    Un objet : Éloge du rasoir, par Robert Damien

  • - Les armes d'Éros (Pierre-Marc de Biasi) L'OBSESSION - Le Kamasutra du péché (Antoine Perraud) - Ève pornocrate (Robert Damien) - Les ciseaux d'Anastasie (François-Bernard Huyghe) - Érôs et Agapè (Pierre Chédeville) - Sur les bancs de l'école (Jacques Billard) HISTOIRES D'OEIL - Photo-Porno (Régis Debray) - Madeleine mise à nu (Karine Douplitzky) - Érogenèses photographiques (Monique Sicard) - Nue mais pas à poils (Françoise Gaillard) - L'oeil en saillie (Michel Erman)

  • Médium n°1 - Automne 2004

    Collectif

    • Medium
    • 10 Octobre 2016

    Relier, par Régis Debray Familiarité du livre, par Julien Gracq Longtemps, le texte a dédaigneusement effacé le livre. Comme l'interprétation des signes, la manipulation des choses qui les recueillent et les portent jusqu'à nous. Consciente de tout ce qu'il entre d'esprit dans une forme matérielle, la médiologie voudrait redonner une place d'honneur aux objets, aux ustensiles, aux plus humbles dispositifs. Et comprendre ce que leurs outils font aux humains. Le livre est une invention technique du IIIe siècle (le codex), indémodable, et dont la modernité susciterait l'enthousiasme, si elle datait d'aujourd'hui. En analysant ce que le livre fait au lecteur, Julien Gracq vient à notre rencontre Université : la cote d'alerte, par Claudia Moatti S'il est une institution vouée au transmettre, c'est bien l'École. Sa pièce maîtresse, l'Université, atteint son point critique. Écoutons ce cri d'alarme. Un professeur quitte sa chaire et la France - et dit sans fard pourquoi. Aragon/Breton : médias contre médium, par Daniel Bougnoux S'ils ne s'adonnent pas à la sociologie des médias, les médiologues ne peuvent ignorer les moyens d'information. D'autant que la question du journalisme pose celle de la militance et de notre rapport au présent. Le siècle et la règle : tension éthique, dilemme politique, et choix littéraire. Hier éclaire-t-il aujourd'hui ? Irak : de l'info au credo, par François-Bernard Huyghe Drame d'idées et de croyances, la guerre a toujours été au carrefour du technique et du religieux. Or les technologies de l'information et du faire-croire sont en pleine révolution. En conséquence de quoi les moyens militaires et le but de guerre ont changé, - jusqu'à l'absurde. Une analyse à longue portée. Victoires et déboires du journal intime, par Jacques Lecarme « Le chanteur, non la chanson » : les moyens techniques du direct, du live et de l'immédiateté conspirent dans tous les domaines de création à mettre en valeur l'auteur, et son « vécu », bien plus que l'oeuvre en sa distance. D'où un changement de portage dans le littéraire: correspondance et journaux intimes font fureur. Histoire d'une réhabilitation. Questions d'un Huron sur le quai Branly, par Philippe Dubé Machine à transmettre, le musée est aussi une machine à transformer un objet de croyance vécue en objet de spectacle ou d'étude. Jusqu'où aller dans cette métamorphose, quand c'est des peuples oubliés dont il s'agit ? En février 2006 s'ouvrira au quai Branly, en bordure de Seine, un magnifique musée, consacré aux arts dits primitifs. Un spécialiste canadien s'en inquiète déjà. Le portrait de l'Empereur, par Hidetaka Ishida « Technique occidentale, âme japonaise. » Le slogan de l'ancien empire du Soleil Levant pose le problème médiologique par excellence : quel effet a une innovation technique sur une tradition politique et culturelle ? La transformation par la photo du portrait de l'Empereur, à la fin du XIXe siècle, fait une bonne leçon de choses. Droit d'auteur contre brevet Conseil général des technologies de l'information (CGTI) Du technique au juridique, il n'y a qu'un pas. Et un changement du droit modifie les rapports de puissance. L'informatique a changé la donne de la propriété intellectuelle. L'extension du domaine du brevet, au profit des firmes nord-américaines, met l'Europe en danger. BONJOUR L'ANCÊTRE Ici, contre l'amnnésie et la désinvolture, un médiologue d'aujourd'hui célèbre un maître d'hier oublié ou méconnu. Proudhon et les chemins de fer, par Robert Damien Au contraire de la sociologie, et comme l'attestent les numéros des Cahiers de Médiologie sur la route (n° 2), Anciennes nations, nouveaux réseaux (n° 3), la bicyclette (n° 5), l'automobile (n° 12), la médiologie a toujours accordé la plus grande importance aux moyens de transport. La notion de médiasphère, par exemple, ou milieu de transmission culturelle historiquement déterminé, inclut les systèmes de transport physique en vigueur. La domestication du temps ne peut ignorer celle de l'espace. Sur cette voie, un prédécesseur... SALUT L'ARTISTE Ici, contre modes et paresses, un coup de projecteur éclaire un coin d'ombre dans la forêt des formes actuelles. Jean-Louis Faure Le petit-fils du grand historien de l'art Élie Faure (1873-1937) pratique la sculpture à texte. Ce faisant, il ne déroge pas à la grande lignée familiale. Il la détoge. Il a remplacé la pompe rhétorique du grand-père par la pompe à vélo. Rébus, calembour visuel, clin d'oeil et parodie, Jean-Louis Faure, croisement de Raymond Aron et de Marcel Duchamp, construit des machines célibataires, automates producteurs d'imaginaire et d'intelligence mêlés. Pudique et facétieux, il dresse en trois dimensions le catalogue « Bourdes et Crimes du Siècle », comme d'autres, jadis, les Armes et Cycles de Saint-Étienne. Cela tient du pamphlet, de la confidence, et du cérémonial. Nous qui aimons le mélange des genres, et défendons le droit à l'humour noir, nous tenons à saluer les noces bariolées de la gravité et du cocasse. Cet artiste original et pas assez connu (sauf des happy-few), notre facteur Cheval de demain, la culture en plus, a inventé le tragique farceur. Son seul défaut : ses délires font sens, et ses parodies, réfléchir. Peut-être, nonobstant, un commissaire de l'art franchira-t-il un jour sa porte.

  • Une nouvelle feuille de route Louise Merzeau p. 3 Le Che avant, le Che après Daniel Aranjo p. 16 Pour une diplomatie efficace Alain Dejammet p. 33 Le choix des mots : Brasillach Gilles Perrault p. 48 Pushing the canvas Nicolas Setari p. 59 La photo et l'imaginaire numérique N. Casemajor Lousteau p. 67 Les chrétiens dans la modernité arabe B. Labaki p. 80 Du Tibet à la Dordogne Sylvie Guérineau p. 94 Corps politique, corps médial Giuliana Parotto p. 106 Du refus d'être fils Jean Bastaire p. 115 Un habeas corpus numérique Michel Arnaud p. 129 Étrangère de nulle part (poésies) Monique Mesplé-Lassalle p. 140 Bonjour l'ancêtre Augustin Cochin, avec F.-Bernard Huyghe p. 148 Salut l'artiste Armand Gatti, par Antoine Perraud p. 156 Un concept Prothèse, par Paul Soriano p. 164 Symptômes Lady Di, Le pape au Brésil, Les mots d'Emma, Mondial rugby p. 174

  • Nous, le réseau, par Paul Soriano Wikipédia, dispositif technologique, culturel et social,ouvre une véritable terre de mission à la réflexion médiologique. En tant que dispositif de production et de diffusion de savoir. Et plus encore en tant que collectivité en réseau, à la fois ludique, productive et néanmoins rétive au commerce qui investit (dans) l'Internet social. Paul Soriano est chargé de mission « études et recherches » à la direction de la stratégie du groupe La Poste. Dernier livre publié : Internet, l'inquiétante extase, avec Alain Finkielkraut (Mille et Une Nuits, 2001). Docteur ès lettres, il a soutenu une thèse sur l'Antiquité. Adn : la tyrannie de la transparence ?, par Monique Sicard « Si, comme Zola, nous déclarions que nos personnages sont veules, faibles, lâches ou mauvais à cause de l'hérédité, à cause de l'action du milieu, de la société, à cause d'un déterminisme organique ou psychologique, les gens seraient rassurés, ils diraient : voilà nous sommes comme ça, personne ne peut rien faire ; mais l'existentialiste, lorsqu'il décrit un lâche, dit que ce lâche est responsable de sa lâcheté. Il n'est pas comme ça parce qu'il a un coeur, un poumon ou un cerveau lâche, mais il est comme ça parce qu'il s'est construit comme lâche par ses actes. » Sartre, L'existentialisme est un humanisme, Nagel, 1946. Monique Sicard est chercheuse au centre de recherches sur les arts et le langage de l'École des hautes études en sciences sociales. Dernier livre publié : La Fabrique du regard (XV-XXe siècle). Images de science et appareils de vision, Odile Jacob, 1998. « Think tanks », penser pour peser, par François-Bernard Huyghe Les think tanks, ces centres de recherche élitistes qui produisent des idées destinées à inspirer les politiques, font de la médiologie appliquée : ils font passer le message et se veulent médiateurs. François-Bernard Huyghe est docteur d'État en sciences politiques, habilité à diriger des recherches en sciences de l'information et communication. Il intervient comme formateur et consultant. Dernier livre paru : Comprendre le pouvoir stratégique des médias, Eyrolles, 2005. Le Québec : une identité en péril, par Catherine Bertho-Lavenir À défaut de croyances partagées pour les inscrire dans la durée et de projet politique pour les projeter dans l'avenir, les dispositifs identitaires entrent en crise. Alors, les initiatives communautaires, culturelles ou artistiques de la société civile semblent se disperser, orphelines du grand récit qui leur donnerait du sens. L'exemple du Québec. Catherine Bertho-Lavenir est professeur d'histoire contemporaine à l'université Paris III-Sorbonne nouvelle. Elle s'est occupée, en 2006, de la chaire « Étude de la France contemporaine » à l'université de Montréal. Son dernier livre : Histoire des médias, de Diderot à Internet, avec Frédéric Barbier, Armand Colin. Entre fiction et biographie : l'inversion des valeurs, par Jacques Lecarme Le roman est une fiction, la biographie se veut un récit véridique et effectif. Il semble établi que le roman est le genre roi, et que la biographie est un genre inférieur. Or un fait étrange apparaît : le public dévore des biographies portant sur des écrivains dont il ne veut ou ne peut lire les romans. Les clients, une fois de plus, auraient-ils raison ? Jacques Lecarme est professeur émérite de littérature française à l'université Paris III. Dernier livre paru : L'Autobiographie, avec Éliane Lecarme-Tabone (Armand Colin, 2004). Les infrastructures de l'immédiat, par Eirick Pouhaër Zéro délai, zéro distance, zéro stock, zéro intermédiaire ? À vrai dire, rien ne consomme davantage de temps, de moyens matériels, logiciels et organisationnels que la fabrication de l'immédiateté apparente. Visite guidée des dispositifs que le clic met en branle. Eirick Pouhaër, formations en sciences économiques, études politiques, sciences de l'information et de la communication, a exercé les fonctions de professeur d'économie générale et de gestion des entreprises, de concepteur-réalisateur de sites Web. Axes de recherche : l'appropriation des techniques, changements techniques et organisationnels, et les médiations techniques sur le Web. La jouissance intégriste, par Albert Assaraf Aujourd'hui comme hier, l'hyperreligiosité s'accompagne d'un intense désir de dépassement du stade sexuel, si ce n'est de son annihilation pure et simple. Comme si ce dépassement ouvrait la voie à une jouissance d'un autre ordre, probablement supérieure. Sinon, pourquoi déserter l'une pour totalement s'adonner à l'autre ? Albert Assaraf est informaticien, auteur de L'Hérétique : Elicha ben Abouya ou l'autre absolu, Paris, Balland, 1991, et de plusieurs articles sur la dimension relationnelle du langage, des croyances et des idées religieuses. Saint François et le sultan, par François Durand-Gasselin Chaque époque a interprété à sa manière et selon ses besoins la rencontre, devenue emblématique, de François d'Assise et du sultan Al-Kâmil. Resituée dans son contexte historique, elle retrouve sa saveur propre et reste porteuse d'une leçon de réalisme et de modestie, dont l'actuel dialogue des cultures et des religions aurait tout intérêt à s'inspirer. François Durand-Gasselin (frère Anselme) est moine bénédictin de l'abbaye d'En Calcat. PENSE-BÊTE (1), par Régis Debray Amorces, préludes, incipit de livres possibles ou d'articles à faire : ces notes et observations, inspirées par les rencontres de l'actualité à Régis Debray, pourraient s'intituler « Le journal d'un médiologue ». Notre revue publiera régulièrement ce témoignage subjectif et bohème (qui porte ici sur le mois de novembre 2007). BONJOUR L'ANCÊTRE Ici, contre l'amnnésie et la désinvolture, un médiologue d'aujourd'hui célèbre un maître d'hier oublié ou méconnu. Le comte de Saint-Simon (1760-1825), Penseur du changement social, avec Pierre Musso Saint-Simon est un fondateur. Sa « philosophie inventive » a fixé les règles de la méthode pour conduire la réforme sociale. Il se déclare d'ailleurs « réformiste », au sens où sa problématique est celle du changement social, hic et nunc. Il vise « une mise en activité » générale des forces industrielles, comme il le déclare dans le Catéchisme des industriels : « Nous essaierons de faire entrer en activité les passions généreuses des hommes qui possèdent les capacités les plus positives. » Pierre Musso est professeur à l'université de Rennes II. Dernier livre publié : Le Vocabulaire de Saint-Simon, Ellipses, 2005. SALUT L'ARTISTE Ici, contre modes et paresses, un coup de projecteur éclaire un coin d'ombre dans la forêt des formes actuelles. Ndary Lo, dialogue de résonances par Éliane Burnet Parler d'un artiste africain, c'est marcher sur un territoire miné tant il est habité par des désirs divergents. Pour ranimer et réenchanter un art qui parfois s'étiole en Occident, certains commissaires occidentaux puisent dans ce nouveau vivier ; l'artiste devient alors une sorte d'« Africain de service » pour le « zoo artistique » des grandes expositions africaines occidentales. Certains artistes africains souhaitant prendre une place sur le marché international cèdent au vertige des attentes d'africanité de la part de l'Occident. D'autres, au contraire, se voulant artistes avant tout, effacent tout ce qui pourrait faire africain pour se fondre dans une certaine uniformité de l'art occidental. De leur côté, certaines « communautés » africaines, au risque de l'enfermement, font pression sur les artistes pour qu'ils expriment seulement leur identité africaine, comme si l'appartenance à un continent suffisait à créer une identité artistique. Sans parler des discussions pour savoir si un artiste africain est africain avant d'être artiste ou artiste avant d'être africain. Éliane Burnet est directrice du département de philosophie de l'université de Savoie. UN CONCEPT Un peu de logique s'il vous plaît. Place à une notion fondamentale et fondatrice sévèrement résumée. Parce que la médiologie ne se sait pas science, elle s'exige rigueur et cohérence. Indignation, par Pierre D'Huy Définition : « Sentiment de colère que soulève une action qui heurte la conscience morale, le sentiment de justice. » Il s'agit là d'une affaire sérieuse : on s'indigne face à un acte immoral qui met en cause sa propre dignité. Le concept antique d'indignation - aganaktein - fut l'une des pierres de touche de toute la pensée morale grecque. Pierre D'Huy est consultant international en management de l'innovation, professeur associé au Management Institute of Paris, enseignant au CELSA Sorbonne-Paris IV. Dernier ouvrage paru, L'Innovation collective, Éditions Liaisons sociales, 2003 et 2007. SYMPTÔMES Ici, chacun s'en donne à coeur joie et à compte propre sur tel ou tel sémaphore de l'esprit du temps. Gardarèm lou marché, ou l'environnement de Grenelle, par Pierre Murat Dans la colline, ce ne sont qu'arbousiers aux boules trop tôt mûries, dures et rabougries, lauriers-tins recroquevillés, arbrisseaux cramoisis. Inutile de s'acharner à arroser dans le jardin les deux érables ou le magnolia, ils agonisent. Au fond du vallon, l'apiculteur se désespère : bruyères sans fleurs, romarins qui s'effritent à vue d'oeil. D'année en année, les ruches ont moins produit ; cette fois-ci, il a laissé à ses abeilles leur peu de miel pour qu'elles subsistent. Pierre Murat est professeur de lettres en classes préparatoires à Marseille. Spinoza mode d'emploi, par Daniel Bougnoux Professeur de littérature française du XVIIIe siècle à l'université Stendhal de Grenoble, Yves Citton vient de signer sur Spinoza une étude d'une ampleur qui étonnera bien des philosophes chevronnés. Daniel Bougnoux est professeur émérite à l'université Stendhal de Grenoble. Un étrange médium : la poésie, par Alain Moreau Pourquoi des poèmes dans notre dernier numéro ? La question a été posée. Un lecteur a répondu... D'abord, parce que l'émetteur « Je » « est un autre » (Rimbaud). Ensuite, parce que le récepteur, lui aussi, est un autre. Pris dans un suspend de la temporalité banale (le trois en un : passé, présent, avenir). Tous se retrouvent communément « possédés », comme le dit le jeune Platon - lorsqu'il aimait encore Homère !. Alain Moreau est poète, essayiste et économiste. A publié notamment Structure de la relation (L'harmattan), L'Acier en mouvement (Presses de l'École des mines»), Éloge de la vieillesse (Bibliophane).

empty