Nicolas Vanier

  • Donne-moi des ailes

    Nicolas Vanier

    • Xo
    • 11 Avril 2019

    Et soudain les hommes et les oiseaux n'ont fait qu'un...
    Ces oies naines menacées de disparition, qui, chaque matin, survolent étangs et marais, Christian a décidé de les sauver. Il en a fait son combat. fatigué par la ville et son rythme infernal, il a tout quitté pour s'installer dans un mas de Camargue, en pleine nature, au milieu des oiseaux.
    C'est là qu'il échafaude son plan, en secret, à la lisière de la légalité. Un projet fou : habituer des oisons, dès la couveuse, au bruit d'un ULM, pour, un jour, voler avec eux en escadrille sur une nouvelle route migratoire, à l'abri des dangers.
    En poursuivant ce rêve immense, christian doit affronter l'hostilité de son fils, Thomas, dont le paysage se limite à son écran d'ordinateur. jusqu'au jour où l'adolescent rebelle se laisse émouvoir par ces oisons qui s'entichent de lui au point de le prendre pour leur père ou leur mère.
    Pour Christian et son fils, c'est le retour d'une complicité perdue et le début du grand voyage, de la scandinavie à la camargue.
    Mais l'un et l'autre sont loin d'imaginer les périls qui les attendent...
    Inspiré d'une incroyable histoire vraie, celle de Christian Moullec, Donne-moi des ailes n'est pas seulement un grand roman d'aventures : c'est un cri d'alarme contre la disparition de millions d'oiseaux dans le monde.
    Aventurier, écrivain, cinéaste, Nicolas Vanier a lui-même volé avec les oies. Après ce voyage bouleversant, il a décidé de porter cette histoire à l'écran. Un film événement qui sortira en salles le 9 octobre 2019.

  • Poly

    Nicolas Vanier

    • Xo
    • 11 Juin 2020

    Parfois, entre un animal et un être humain, naît plus qu'une complicité : une histoire d'amour...

    Été 1964. à Beaucastel, dans le Gard, les chansons yéyés résonnent dans les transistors et les enfants piquent une tête dans les eaux claires de la Cèze pour se rafraîchir. Dans ce décor idyllique, pourtant, Cécile ne cesse de pester. Pourquoi sa mère, Louise, lui a fait quitter Paris pour ce " trou paumé " ?
    Ici, rien ne va pour elle : sa nouvelle maison est sordide, les gamins du coin sont moqueurs, son père, parti en Italie, lui manque. Quant à Victor, un homme très louche propriétaire d'un château en ruines, il tourne un peu trop autour de sa mère.
    Cécile se sent seule, elle s'ennuie tellement... Jusqu'à l'arrivée en fanfare d'un cirque dirigé par l'autoritaire Brancalou. La vedette du spectacle est un poney nommé Poly. Entre l'animal maltraité et l'enfant naît une incroyable amitié. Le début d'une folle et belle aventure qui les mènera loin de cet environnement hostile. Et leur fera braver tous les dangers...
    Avec ce roman, Nicolas Vanier met en lumière l'extraordinaire intelligence de l'enfance face à la condition animale, nous appelant tous à un sursaut de respect et de bienveillance.
    Un livre tendre et puissant

  • Sur le quai d'une gare de Sologne, Paul Caradec, onze ans, regarde le train s'éloigner, le coeur serré.
    Nous sommes dans les années 1920 et Paul vient d'être confié à une amie qui, tout comme ce pays sauvage d'étangs et de forêts, est pour lui une parfaite inconnue.
    Heureusement, Paul fait bientôt la connaissance de Totoche, un braconnier haut en couleurs. Peu à peu, l'homme et l'enfant s'apprivoisent, et le braconnier enseigne au petit Parisien tous les secrets de la forêt.
    Tous, sauf un...
     
     
     
     
    Adapté pour la jeunesse par Christine Féret-Fleury.

  • La grande course

    Nicolas Vanier

    • Xo
    • 29 Octobre 2015

    " Il fait - 40°C et il est 11 heures.
    Encore six minutes, et c'est à nous.
    -; Du calme, les chiens !
    Il va falloir maîtriser cette incroyable énergie,
    celle de quatorze boules de muscles... "
    Nicolas Vanier lâche son attelage. Devant lui, un défi immense : la Yukon Quest, la course de traîneau à chiens la plus difficile au monde. 1 600 kilomètres entre le Canada et l'Alaska, le long de la route de la ruée vers l'or. Des températures glaciales qui dépassent les - 50 degrés. Des vents qui vous renversent au premier relâchement. Un parcours accidenté exténuant.
    Avec ses chiens, Miwook, Burka, Quest..., la fusion est totale. Très vite, pourtant, Nicolas Vanier, épuisé par le froid et l'absence de sommeil, doit aussi se séparer de cinq de ses compagnons. il pense même abandonner. Mais sa rage est plus forte !
    Onze jours plus tard, l'aventurier entre dans le cercle très fermé des plus grands " mushers " du monde.
    Cet exploit, Nicolas Vanier le dédie à ses chiens, les vrais héros, selon lui, de cette aventure extrême.
    Après L'Odyssée blanche (1998), L'Odyssée sibérienne (2005) et Avec mes chiens, L'Odyssée sauvage (2014), Nicolas Vanier revient avec un grand récit d'aventure.

  • Le grand brame

    Nicolas Vanier

    La Sologne, Les Herteignes, un grand domaine où à la lande de bruyères succèdent des bois de hêtres, de bouleaux, de pins, de chênes... Benoît, le petit-fils du maître des lieux, et Joseph, le garde-chasse, aiment se lever avant l'aube pour parcourir chemins et sentiers, au coeur des forêts ou au bord des étangs afin d'y surprendre un sanglier solitaire ou le plus beau cerf du pays. Ici, on aime la chasse parce qu'on aime la nature. Et l'homme encore une fois va mettre en péril cette harmonie. Qui va hériter des Herteignes ? La famille se déchire. Et ceux qui veulent préserver l'esprit du grand domaine sont le moins bien armés. Mais du passé de Diane, la cousine silencieuse, surgiront peut-être les clefs du futur.

    Nicolas Vanier, dont on connaît la passion pour la nature sauvage, les forêts du grand nord et les animaux - il a écrit une dizaine de récits et produit plusieurs films sur ses voyages en Sibérie ou en Alaska -, nous livre dans ce roman, dans une langue précise et savoureuse, son lien profond à son premier port d'attache : la Sologne. Il y évoque la nature dans sa gloire et dans ses replis. A travers l'histoire des Herteignes, il s'attaque à la question de l'avenir des grands domaines forestiers et n'hésite pas à défendre la place des chasseurs dans l'équilibre de la nature.

  • Le chant du Grand Nord

    Nicolas Vanier

    • Xo
    • 12 Janvier 2017

    Dans les neiges du Grand Nord canadien, au début du XIXe siècle, Ohio, quinze ans, mis au ban de son village pour ne pas avoir respecté les traditions ancestrales, part droit devant lui. C'est l'un des plus habiles chasseurs de son clan, les Nahannis, les Indiens protégés par le Grand Esprit du caribou. Ohio poursuit une chimère : il y a longtemps, sa mère a guidé d'étranges hommes blancs dans la montagne gelée. Ohio veut retrouver leur chef, Cooper, son père. C'est un jeune homme fier et courageux, sûr de sa valeur, qui se lance seul à l'assaut des terribles montagnes Rocheuses, avec pour tout équipage ses chiens qui veillent sur lui. Au cours de son voyage qui le mène toujours plus loin vers l'est, Ohio tombe éperdument amoureux d'une Indienne éprise de vie sauvage, Mayoké. Avec elle, il rêve de vivre en paix parmi les siens. Mais, au-delà des montagnes, il découvre une réalité qu'il ne connaît pas : la violence et la barbarie ; un pays ravagé par la guerre, où les Indiens, enrôlés par les Blancs, s'arrachent les territoires de chasse et meurent de maladies inconnues. Ohio, fils d'une Indienne et d'un Blanc, trait d'union entre ces deux cultures, saura-t-il protéger son peuple de la destruction qui le guette ? Avec ce grand roman d'aventures à la Jack London, Nicolas Vanier nous entraîne à la rencontre d'une civilisation en train de mourir, ce monde des Indiens et des trappeurs du XIXe siècle où l'homme vivait en harmonie avec la nature.

  • " Je regarde l'océan Pacifique pour m'imprégner de cette image symbolique, le point de départ de ce projet un peu fou que j'ai réussi à mettre sur pied : l'Odyssée sauvage, six mille kilomètres depuis le plus grand océan jusqu'au plus grand lac du monde, à travers Sibérie, Chine du Nord, puis Mongolie.
    -; Du calme les chiens !
    Ils sont dix. Alignés deux par deux, à gesticuler, à aboyer, à exprimer de toutes sortes de façons leur impatience à prendre le départ.
    Je remonte tout l'attelage jusqu'à Burka, la chienne de tête. Elle me regarde, observe mon comportement, me jauge. Elle suit avec attention chacun de mes gestes, dont elle connaît les codes.
    -; Ma Burka, tu sais ? Tu comprends ce qui nous attend ?
    Elle me regarde avec des yeux pleins d'amour. Elle me fait confiance, elle ira où je lui demanderai d'aller...
    -; Je compte sur toi, ma belle. " Après L'Odyssée sibérienne (2005) et L'Odyssée blanche (1998), Nicolas Vanier, " le voyageur du froid ", revient avec le dernier tome de sa trilogie pour les amoureux du grand Nord.

  • « Il fait - 40 °C et il est 11 heures. Encore six minutes, et c'est à nous. - Du calme, les chiens ! Il va falloir maîtriser cette incroyable énergie, celle de quatorze boules de muscles capables d'arracher un traîneau de plus de cent cinquante kilos comme s'il s'agissait d'une plume... - Three. Two. One. Go !!! » Nicolas Vanier est prêt à relever le défi de la Yukon Quest, la course de chiens de traîneaux la plus difficile au monde. 12 jours, 1 600 kilomètres à travers le Grand Nord américain. Étapes interminables, fatigue et températures glaciales : autant de pièges qui jalonnent cette nouvelle odyssée. L'aventurier de l'extrême et ses quatorze chiens arriveront-ils au bout du voyage ?

empty