Jacques Lévy

  • « Ce livre montre que l'émergence d'une société-Monde formée d'individus-acteurs s'accompagne d'un tournant éthique qui en est indissociable. Par petites touches et dans le désordre, l'univers et l'universel tendent à se rencontrer et à fusionner. Ce faisant, l'"univers" fait sortir l'universel de l'abstraction. Les valeurs universelles ne se trouvent plus dans les textes sacrés ou dans les manuels de philosophie mais se fabriquent, moyennant tâtonnements et conflits, dans les événements majeurs comme dans la vie de tous les jours. Cette nouvelle place de l'éthique dans le monde contemporain comprend une dimension prospective : comment pouvons-nous habiter le futur ? Le dénouement se trouve dans le mot "humanité". On peut en effet résumer la démarche de ce livre en l'utilisant dans son double sens. L'humanité, c'est le peuple de la société-Monde en même temps qu'un bien public spécifique produit par l'éthique. » J. L. Rigoureux et offensif, Jacques Lévy se livre à une critique sans concession des obscurantismes de tous bords et invite chacun à l'autonomie et à la responsabilité. Jacques Lévy est directeur de la chaire « Intelligence spatiale » de l'Université polytechnique Hauts-de-France et membre du rhizome de recherche Chôros. Il a reçu en 2018 le prix international Vautrin-Lud, considéré comme la plus haute distinction dans le domaine de la géographie. Il est l'auteur, avec Sylvain Kahn, du Pays des Européens, et, avec Jean-Nicolas Fauchille et Ana Póvoas, de Théorie de la justice spatiale. Géographies du juste et de l'injuste. 

  • La carte politique de la France a changé. Depuis le référendum sur le traité de Maastricht en 1992 et la percée du Front national, de nouvelles logiques sont apparues, qui reflètent une évolution profonde de l'espace et de la société.
    Longtemps, les cartes ont montré une opposition entre un Ouest et un Est plutôt conservateurs, et un Centre et un Sud marqués à gauche. Désormais, on distingue les centres urbains, leurs périphéries et les espaces ruraux, alors que le périurbain a fait irruption dans la sphère politique. Pour comprendre, il faut s'intéresser au logement aux revenus et à la pauvreté, à l'école et à l'emploi... Les cartes, en étudiant ces critères, montrent des territoires recomposés, en lien (ou non) avec l'Europe et le monde.

  • Faut-il se battre pour maintenir des médecins à la campagne ? Où se trouvent les « déserts » français ? Où vivent les électeurs protestataires ? Quelles sont les territoires économiquement productifs de la France ? Toutes ces questions posent des problèmes politiques, économiques et sociaux majeurs. Aucune ne peut trouver de réponse sans une vision claire et précise de notre espace. Géographe reconnu, Jacques Lévy montre ici combien, dans le silence et l´obscurité, d´immenses injustices se produisent : les pauvres des régions riches paient pour les riches des régions pauvres, les inégalités spatiales se creusent sans pour autant que, dans la plupart des territoires, le développement soit au rendez-vous. Il y a donc urgence à faire le deuil des mythes territoriaux que l´État français a construit pour conforter son emprise et à regarder la France telle qu´elle est, avec d´autres regards et d´autres cartes. On y découvre notamment que ce qui reste des idéologies de l´échelle unique et du terroir éternel ne tient plus : la France est urbaine, faite de multiples échelles à l´intérieur, insérée dans les réseaux de l´Europe et du Monde, et c´est seulement sur la base de ce constat que l´on peut faire avancer le débat sur un territoire juste. Dans ce nouvel atlas de la France, Jacques Lévy propose non seulement de voir la France comme nous ne la voyons plus, mais il propose aussi des solutions novatrices pour instaurer davantage de justice dans l´Hexagone.

  • Qu´est-ce que l´Europe ? Où finit-elle ? C´est à cette question perçue parfois comme allant de soit que s´attelle ce livre.
    L´Europe est un objet à construire, un problème à résoudre.
    Pourtant, communautés, champs de forces géopolitiques, réseaux d´échanges et sociétés sont les quatre plans, superposés et imbriqués, qui structurent l´espace européen. C´est l´agencement de ces trames qui distingue l´Europe.
    L´ouvrage s´appuie sur les innovations récentes de la géographie et se nourrit de nombreux emprunts aux sciences sociales.
    S´il est ambitieux, l´ouvrage, est, par le texte et la carte, accessible à un large public.La géographie de l'Europe est devenue une matière incontournable aux coucours de CAPES-AGREG.SommaireIntroduction : L'Europe comme problème Première partie : Trames 1. L'impossible tableau géographique de l'Europe 2. L'invention d'Europe : une géohistoire Deuxième partie : Configurations 3. Communautés européennes 4. Les territoires de la géopolitique 5. Un réseau hanséatique 6. Une société européenne Troisième partie : Situations 7. Quartiers d'Europe 8. Construire, disent-il 9. Les lignes de partage de l'Europe Conclusion : Une message européen ?Points forts :  - L´auteur est l´un des plus grands spécialistes du sujet - À jour de la recherche la plus ressente - L´appareil cartographie est entièrement nouveauPublic :  - Candidats au CAPES d'histoire-géographie - Étudiants en licence et master 1 d'histoire et de géographie - Classes préparatoires littéraires - Étudiants en IEP - Enseignants des collèges et lycéesL'auteur : Jacques Lévy est géographe, professeur à l´École polytechnique de Lausanne (EPFL). Il est codirecteur de la revue EspaceTemps.net.

  • Ce livre propose un cadre théorique ambitieux qui permet de décliner, par un regard qui privilégie l'espace, les différentes dimensions de la mondialisation : ses flux économiques, ses configurations anthropologiques, sa géopolitique et sa politique, certaines plus spécifiquement géographiques (villes, mobilité, télécommunication). Emergence d'un ou plusieurs espaces pertinents sur l'étendue de la planète Terre, la mondialisation est fondamentalement un événement géographique, le premier de cette ampleur à être explicité, pensé et discuté, en même temps qu'il se produit. La mondialisation change les sciences sociales. Elle oblige à revoir des cadres de pensée liés au cadre national dans lequel et pour lequel ils ont été construits. En géographie, c'est notamment le cas des notions de lieu, de territoire, de réseau, de Monde et d'humanité. La mondialisation invente un nouvel échelon qui force au réagencement de l'ensemble des autres niveaux. A l'encontre d'une idée courante, elle ne détruit pas les lieux préexistants. Elle n'est pas la victoire du général sur le particulier : elle instaure de nouveaux rapports, pas nécessairement conflictuels, entre le singulier et l'universel. Les acteurs mondialisants sont aussi mondialisés, et tout se joue en tension entre ces deux logiques. L'individu est le grand " gagnant " du processus, alors que les communautés, malgré de nouvelles ressources, se trouvent menacées. Les entreprises changent pour s'adapter à ce nouvel environnement, et les Etats doivent passer d'une géopolitique à leur échelle, à la politique au-delà. Finalement, la mondialisation dessine un nouvel espace d'enjeux pour les citoyens : horizons de développement, choix complexes parmi les différentes natures possibles, options de gouvernance dans un Monde politique à inventer. Le mot " humanité " prend un nouveau sens, qui s'émancipe de ses anciennes significations, abstraites ou utopiques. L'invention du Monde : c'est maintenant, et c'est ici.

  • La "Bible du marketing" : Tout le marketing à l'ère digitale
      Pédagogique pour les étudiants, opérationnel pour les professionnels.1) Pédagogique pour les étudiants :
    - Complet et clair : études de marché, marketing-mix, stratégie marketing,marketing relationnel, marketing digital,  marketings sectoriels et international... Autant de thèmes traités avec près de 1000 exemples et 100 mini cas, un lexique de plus de 720  termes français-anglais.
    - Un style vivant et accessible, des rubriques qui animent les pages, toutes les illustrations en couleur.
    - Mercator vous accompagne dans vos études... et au-delà : il couvre tous les niveaux de cours de marketing et vous propose près  de 250 quiz en ligne corrigés et commentés pour tester vos connaissances.  Un véritable outil pour pratiquer le  marketing et pas seulement pour l'apprendre.
    2) Opérationnel pour les professionnels :
    - Fort en digital ! Mercator intègre les apports les plus récents du numérique, ceux qui transforment les politiques marketing  d'aujourd'hui : e-commerce, multicanal et omnicanal, communication digitale et big data, réseaux sociaux, etc.
    - Orienté vers l'action, parce que Mercator se nourrit des stratégies et des meilleures pratiques actuelles des entreprises, et s'appuie sur l'expérience de conseil  des auteurs auprès de nombreux clients.
    - La meilleure façon de mettre à jour vos connaissances en marketing, une discipline qui s'est transformée en quelques années.

  • « France périphérique », « centres-villes en déshérence », « déserts médicaux »... Ces expressions font florès, témoignant d'un fait nouveau : la géographie s'est invitée dans le débat public et renouvelle le questionnement, central en démocratie, sur la justice. À partir d'enquêtes faites auprès de citoyens européens, ce livre explore les enjeux de justice tels qu'ils se posent spatialement : doit-on répartir les services publics (éducation, santé...) en fonction du nombre d'individus ou de kilomètres carrés ? Que signifie concrètement l'égalité des territoires ? Comment découper les villes et les régions pour qu'elles apportent davantage de justice ? Ce livre ambitieux démonte bien des idées reçues sur le prétendu abandon des territoires périurbains et la redistribution de l'argent public ou sur le rôle des « bobos » dans la mixité sociale. Il ouvre aussi un nouveau champ, celui de la géographie de la justice. En répondant à la question « Qu'est-ce qu'un espace juste ? », il revisite les conceptions de la justice en débat dans le monde, d'Aristote à John Rawls et Amartya Sen. Enfin, il pose un principe fondamental : la définition du juste ne se décrète pas, c'est aux citoyens d'en délibérer. Jacques Lévy est géographe, professeur à l'École polytechnique fédérale de Lausanne et à l'université de Reims. Il a reçu le prix international Vautrin-Lud 2018, qui est la plus haute distinction en géographie. Jean-Nicolas Fauchille, docteur de l'École polytechnique fédérale de Lausanne, est urbaniste et chercheur en sciences sociales de l'espace. Ana Póvoas, docteur de l'École polytechnique fédérale de Lausanne, est chercheuse en sciences sociales et architecte-urbaniste. Tous trois sont membres du rhizome de recherche Chôros. 

  • L'Europe, c'est le pays des Européens ! En effet, l'Europe existe en tant que société, la société d'Erasmus et de l'euro bien sûr, celle aussi qui promeut un mode de vie inégalé dans le Monde. Mais, ce que veulent montrer Sylvain Kahn et Jacques Lévy, c'est que cette société qui s'invente sous nos yeux doit s'incarner politiquement pour être à la hauteur des enjeux qu'elle soulève. Ce livre entre en Europe sous l'angle singulier de l'espace : ses territoires, ses réseaux et les temps longs de la géohistoire. Ce faisant, il éclaire le citoyen européen par ses propositions innovantes, soulignant que l'Europe est le laboratoire d'un monde habitable ici et maintenant. C'est déjà un pays. Se réclamant d'une démarche de « science citoyenne », ce livre le montre : les citoyens européens ont un rôle à jouer et ce sont eux qui auront le dernier mot ! Sylvain Kahn est historien et géographe, professeur à Sciences Po, spécialiste des questions européennes. En 2018, il a reçu le prix de l'Initiative européenne et le prix du livre « Mieux comprendre l'Europe ». Jacques Lévy est géographe, professeur à l'École polytechnique fédérale de Lausanne et à l'université de Reims. Il a reçu en 2018 le prix Vautrin-Lud, la plus haute distinction en géographie, pour l'ensemble de son oeuvre. Ils sont tous deux membres du rhizome de recherche Chôros. 

  • Paris, 1943, les persécutions contre les juifs et les rafles s'intensifient. Les parents de l'auteur décident d'envoyer trois de leurs enfants en « vacances », loin de la capitale, pour les protéger. La séparation sera définitive, Raymonde, 3 ans, sa mère et son père sont arrêtés et déportés. Ils ne reviendront pas.
    L'auteur a échappé à la mort mais pas au fardeau du souvenir. À ses petits-enfants, qui le pressaient de questions sur cette période, il peut enfin dévoiler ces deux années de clandestinité, à Baule, dans le Loiret, loin des siens. Il dit aussi, avec une pudeur infinie, la douleur toujours brûlante de l'arrachement à ses parents et à sa petite soeur.
    Jacques Isidore Lévy s'est consacré durant 20 ans à transmettre la mémoire de la Shoah.
    C'est afin de conserver le souvenir des enfants cachés, souvent devenus orphelins après la guerre, et celui de leurs parents, déportés et assassinés, qu'il a milité dans plusieurs associations et rédigé ce témoignage.

  • Le 1er janvier 1999, l'Europe vivra, avec la création de l'euro, un événement unique. Pour la première fois dans l'histoire économique contemporaine, onze pays sur les quinze que compte l'Union européenne auront renoncé volontairement à leur monnaie nationale pour adopter une monnaie unique et unir leur destin monétaire. Une formidable aventure dans laquelle se sont engagés près de 300 millions d'Européens. Avec le double espoir de faire de l'euro l'instrument d'une meilleure intégration européenne et un facteur de rééquilibrage du système monétaire international susceptible, à terme, d'atténuer l'actuelle suprématie du dollar américain. La parole est maintenant aux acteurs de la vie économique : financiers, industriels, consommateurs, épargnants, investisseurs. Désormais, c'est au monde des affaires que revient le devoir de se réapproprier l'euro, d'expliquer les avantages - ou les inconvénients - qu'il pense retirer d'une Europe monétairement unie et de l'accroissement de la concurrence qui va nécessairement en résulter. C'est à cet exercice que se sont livrés, dans le présent ouvrage, les présidents-directeurs généraux de quelques-uns des principaux groupes français, représentatifs de l'industrie, de la finance et des services. Chefs d'entreprise, ils s'expriment sur le nouveau paysage résultant de la création d'Euroland. Citoyens du monde, ils évoquent l'avenir politique de l'Europe, bientôt élargie aux pays de l'Est, et le rôle dévolu désormais à la Nation comme à la région.

  • Une vingtaine de romans, plusieurs essais, des pièces de théâtre, deux séries télévisées, des centaines d'articles : aux abords de l'oeuvre de Victor-Lévy Beaulieu, on échappe difficilement au cliché de l'oeuvre «abondante», «monumentale». Le personnage de Beaulieu aidant, on a eu trop souvent tendance soit à s'incliner, soit à s'indigner devant cette oeuvre qui n'a pas toujours les nuances et les bonnes manières que certains souhaiteraient. Mais qu'en est-il au juste, pardelà les jugements superficiels et les remarques sur l'homme, qu'en est-il du texte, de ses articulations, des représentations et des thèmes qui s'y brassent? D'où vient et où va ce torrent de mots et de personnages? Comment parler de Beaulieu sans figer ce flot qu'il ne cesse de déverser sur ses lecteurs?

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Marginal, marginaux sont des mots trop employés depuis mai 1968. Les marginaux, qui sont-ils ? Que disent-ils ? Que font-ils ? La mouvance et la force des thèmes nées dans la marge des partis politiques, secouent la vie française contemporaine. Des luttes nouvelles, des actions et des réflexions originales agissent sur notre histoire immédiate. Combat des femmes pour l'avortement légal, combat des écologistes, tentative de vie différente, collectifs urbains, retour à la terre, communautés, écoles parallèles, pratique du travail alternatif. Refus des centrales nucléaires, marche sur le Larzac, sur Lip. Partout des mouvements de contestation expriment les nécessités et les désirs de changements profonds et qualitatifs. Une force politique informelle déborde la gauche traditionnelle mais aussi le gauchisme. Marginaux politiques. Libertaires ? Utopistes ? Ne seraient-ils pas en fait, les chercheurs de nos lendemains qui ont bien besoin de chanter ? Un courant radical, des pratiques, des attitudes, se dégagent des idéologies dominantes. Elles remettent en question le quotidien et l'avenir...

  • Part 1: Mathematical Aspects.- Theory and Applications of Fractal Tops.- Splines, Fractal Functions, and Besov and Triebel-Lizorkin Spaces.- Hoelderian Random Functions.- Fractal Stationary Density in Coupled Maps.- Part 2: Physics.- A Network of Fractal Force Chains and Their Effect in Granular Materials under Compression.- Percolation and Permeability of Three Dimensional Fracture Networks with a Power Law Size Distribution.- Acoustic Diffraction Patterns from Fractal to Urban Structures: Applications to the Sierpinski Triangle and to a Neoclassical Urban Facade.- Turbulent k - epsilon model of flute-like musical instrument sound production.- Part 3: Chemical Engineering.- A Simple Discrete Stochastic Model for Laser-induced Jet-chemical Etching.- Invariant Structures and Multifractal Measures in 2d Mixing Systems.- Part 4: Finance.- Long Range Dependence in Financial Markets.- Financial Modelling by Multiscale Fractional Brownian Motion.- Part 5: Internet Traffic.- Limiting Fractal Random Processes in Heavy-tailed Systems.- A Non-parametric Test for Self-similarity and Stationarity in Network Traffic.- Part 6: Image Processing.- Continuous Evolution of Functions and Measures Toward Fixed Points of Contraction Mappings.- Various Mathematical Approaches to Extract Information from Textures of Increasing Complexities.- Fractal Inverse Problem: Approximation, Formulation and Differential Methods.

  • Le 1er janvier 1999, l'Europe vivra, avec la création de l'euro, un événement unique. Pour la première fois dans l'histoire économique contemporaine, onze pays sur les quinze que compte l'Union européenne auront renoncé volontairement à leur monnaie nationale pour adopter une monnaie unique et unir leur destin monétaire. Une formidable aventure dans laquelle se sont engagés près de 300 millions d'Européens. Avec le double espoir de faire de l'euro l'instrument d'une meilleure intégration européenne et un facteur de rééquilibrage du système monétaire international susceptible, à terme, d'atténuer l'actuelle suprématie du dollar américain. La parole est maintenant aux acteurs de la vie économique : financiers, industriels, consommateurs, épargnants, investisseurs. Désormais, c'est au monde des affaires que revient le devoir de se réapproprier l'euro, d'expliquer les avantages - ou les inconvénients - qu'il pense retirer d'une Europe monétairement unie et de l'accroissement de la concurrence qui va nécessairement en résulter. C'est à cet exercice que se sont livrés, dans le présent ouvrage, les présidents-directeurs généraux de quelques-uns des principaux groupes français, représentatifs de l'industrie, de la finance et des services. Chefs d'entreprise, ils s'expriment sur le nouveau paysage résultant de la création d'Euroland. Citoyens du monde, ils évoquent l'avenir politique de l'Europe, bientôt élargie aux pays de l'Est, et le rôle dévolu désormais à la Nation comme à la région.

  • Written by leading scholars in the field, Causes of War provides the first comprehensive analysis of the leading theories relating to the origins of both interstate and civil wars.Utilizes historical examples to illustrate individual theories throughoutIncludes an analysis of theories of civil wars as well as interstate wars -- one of the only texts to do bothWritten by two former International Studies Association Presidents

  • The landscape of international education has changed significantly in the last ten years and our understanding of concepts such as `international', 'global' and `multicultural' are being re-evaluated.
    Fully updated and revised, and now including new contributions from research in South East Asia, the Middle East, China, Japan, Australasia, and North America, the new edition of this handbook analyses the origins, interpretations and contributions of international education and explores key contemporary developments, including:

    internationalism in the context of teaching and learning


    leadership, standards and quality in institutions and systems of education


    the promotion of internationalism in national systems

    This important collection of research is an essential resource for anyone involved in the practice and academic study of international education, including researchers and teachers in universities, governmental and private curriculum development agencies, examination authorities, administrators and teachers in schools.
     

  • - Un essai sur la dimension politique du monde, que beaucoup de travaux récents ignorent encore : le politique existe à l'échelle mondiale ; il faut l'explorer sans a priori, bien au-delà de la « géopolitique ». - Une approche de la « société civile mondiale », qui ne se réduit pas à l'économie : organisée en réseaux, elle est animée de forts mouvements tendant à son unification. - Une réflexion sur la nécessité d'une politique mondiale, notamment dans les problèmes de développement et d'environnement, où le poids des États et les faiblesses des organisations internationales sont facteurs de confusion. - Des repères pour situer les zones d'émergence du politique à l'échelle planétaire : autant de points de levier possibles pour faire du monde une cité.

empty