Tonino Benacquista

  • "Je réalise tout à coup que Léo mène une double vie, dans mon canapé et à mon insu. La nuit, pendant que je l'imagine affronter ses démons, monsieur se promène entre Tolède et San Diego, très préoccupé de la destinée d'une poignée d'inconnus dont les mésaventures ont le mérite de lui faire oublier les siennes."

    Voilà six mois que Léo n'a plus donné signe de vie. Et pourtant, tout semblait lui réussir. Son entourage s'interroge sur le mystère de sa disparition. Est-ce qu'il se cache ? Que fuit-il ?
    Nul ne se doute que, pour trouver des réponses à ses propres questionnements, Léo s'est réfugié dans un monde meilleur, celui des séries télévisées, où tout fait écho à sa mémoire comme à ses rêveries. Mais sa fascination pour la fiction peut-elle réparer le réel ?

    Vingt ans après Saga, Tonino Benacquista signe un roman débordant d'humour et d'imagination.

  • Saga

    Tonino Benacquista

    Nous étions quatre : Louis avait usé sa vie à Cinecittà, Jérôme voulait conquérir Hollywood, Mathilde avait écrit en vain trente-deux romans d'amour, et moi, Marco, j'aurais fait n'importe quoi - mais n'importe quoi ! - pour devenir scénariste. Même écrire un feuilleton que personne ne verrait jamais.
    Saga, c'était le titre.
    Grand prix des lectrices de Elle.

  • Malavita

    Tonino Benacquista

    Une famille d'Américains s'installe à Cholong-sur-Avre, en Normandie. Fred, le père, se prétend écrivain et prépare un livre sur le Débarquement. Maggie, la mère, est bénévole dans une association caritative et se surpasse dans la préparation des barbecues. Belle, la fille, fait honneur à son prénom. Warren enfin a su se rendre indispensable pour tout et auprès de tous. Une famille apparemment comme les autres, en somme.
    Une chose est sûre, s'ils emménagent dans votre quartier, fuyez sans vous retourner...

  • Romanesque

    Tonino Benacquista

    On demanda aux amants si l'un voulait de l'autre, si l'autre voulait de l'un, et le oui qu'on leur arracha leur parut bien impuissant à décrire ce que contenait déjà leur coeur : un royaume entier.
    Un couple en cavale se rend dans un théâtre, au risque de se faire arrêter, pour y voir jouer un classique : Les mariés malgré eux. La pièce raconte comment, au Moyen Âge, un braconnier et une glaneuse éperdument amoureux refusent de se soumettre aux lois de la communauté. Là où les amants d'antan ont échoué, ceux d'aujourd'hui sont prêts à affronter tous les périls et à traverser les continents pour vivre leur passion au grand jour.
    Tonino Benacquista livre un roman d'aventures haletant et drôle qui interroge la manière dont se transmettent les légendes : l'essence même du romanesque.

  • Qui n'a jamais eu envie de devenir "quelqu'un d'autre" ?
    Celui que l'on a toujours voulu être ? Celui qui n'aurait pas abandonné, en cours de route, ses rêves et ses désirs ?
    Un soir, dans un bar, deux inconnus se lancent un pari. Ils se donnent trois ans, pas un jour de plus, pour devenir cet "autre".
    Mais on ne devient pas quelqu'un d'autre impunément. On risque, pour le pire et le meilleur, de se trouver soi-même.
    Un chassé-croisé palpitant qui conjugue humour et suspense.

  • Malavita encore

    Tonino Benacquista

    On retrouve ici les quatre héros de Malavita, l'inénarrable famille Blake. Repenti de la mafia new-yorkaise, Blake, rebaptisé Wayne, a obtenu la protection du FBI, et s'est installé en France avec les siens sous la surveillance tatillonne d'un ange gardien légèrement dépressif. L'ancien gangster a trouvé dans l'inépuisable réservoir d'anecdotes de sa première vie la matière de quelques thrillers à succès. Tout se passerait pour le mieux si la cellule familiale n'était pas emportée dans la tourmente des remises en cause existentielles... Les enfants traversent une adolescence compliquée, l'épouse fidèle a décidé de s'émanciper, et l'auteur de best-sellers, soudain seul face à lui-même, est en proie aux affres de la création littéraire. Des problèmes ordinaires, somme toute, pour une famille qui ne l'est pas... Ils seront résolus de la façon la plus diabolique et la plus hilarante qui soit.

  • Il est resté un bon moment devant le miroir sans tain pour assister à l'agonie de la fête. Le moment noir, détestable, l'heure des traînards impénitents, l'heure perdue où les esprits dégèlent et où la première lueur du jour est la pire des sentences. Ne jamais se lever. Ou ne jamais se coucher. Le doute le plus célèbre du monde. Est-il noble de se lever le matin en sachant déjà tous les emmerdements qui vont suivre ? Est-il lâche d'aller se coucher, de dormir jusqu'à en crever, et dire au revoir à tout ce qui nous bouffe l'existence ? C'est là la question. Les morsures de l'aube a été adapté au cinéma par Antoine de Caunes, avec Guillaume Canet, Asia Argento, Gérard Lanvin.

  • Un homme tout juste sorti du coma qui reçoit de l'infirmière la transcription de ses secrets les plus enfouis, de son passé le plus perdu. Un jeune homme sur les traces d'un amour passé pour exaucer les dernières volontés de son oncle. Un type, un peu paumé, se souvient du temps où il savait arrêter la pluie. Un mari est prêt à tout pour rencontrer sa maîtresse malgré une femme maladivement jalouse. Un journaliste pense réaliser sa meilleure interview et conquérir la femme de sa vie en une soirée.

  • "- Vous savez, on peut mêler l'histoire de la criminalité à celle de la peinture. Au début, on peignait comme on tue, à main tue. L'art brut, on pourrait dire... L'instinct avant la technique. Ensuite est intervenu l'outil, le bâton, le pinceau. Un beau jour, on s'est mis à peindre au couteau. Regardez le travail d'un Jack l'Éventreur... Et puis on a inventé le pistolet. Peindre au pistolet apportait quelque chose de définitif et radical. Et maintenant, à l'ère terroriste, on peint à la bombe, dans la ville, dans le métro. Le graffiti anonyme qui saute au coin de la rue..."

  • Homo erectus

    Tonino Benacquista

    "Pour certains, il s'agissait d'un rendez-vous réservé aux hommes, où il était question de femmes. D'autres, en mal de solidarité, y voyaient le dernier refuge des grands blessés d'une guerre éternelle. Pour tous, d'où qu'ils viennent et quoi qu'ils aient vécu, c'était avant tout le lieu où raconter son histoire."

  • Un meurtrier anonyme, un poète vengeur, un parfumeur amoureux, un antiquaire combattant, un enfant silencieux, un milliardaire misanthrope.
    Les personnages de ces six histoires ont un point commun : leur vie intérieure est bien plus exaltante que leur vie quotidienne. Et leur part d'ombre n'est rien en comparaison de leur part lumineuse.
    Une vérité que l'on tait, un exploit que l'on cache, un passé inavouable. Lequel d'entre nous ne garde pas, enfouie au plus profond, sa gloire secrète ?
    Prix de la nouvelle de l'Académie française.

  • "Dans les trains de nuit, mon boulot, c'est le sommeil des autres.
    Mais quand il s'agit de veiller sur un dormeur que l'Europe s'arrache, quand les contrôleurs, les douaniers et les énervés du cran d'arrêt cherchent à me poinçonner, je regrette le doux temps de l'Orient-Express...
    Tout ce que je désire, c'est éviter de me faire descendre à la prochaine..."

  • Antonio Polsinelli, fils d'immigré italien de Vitry-sur-Seine, se rend à Sora en Italie pour s'occuper d'une vigne que lui a léguée un ami qui vient d'être assassiné. Mais la déception est amère, comme le vin imbuvable dont il a hérité. Seule la statue de Sant'Angelo érigée dans la chapelle construite sur son terrain pourrait faire un miracle. A son grand étonnement, Antonio est exaucé. Non seulement le mendiant local recouvre la vue mais la piquette se transforme en velours. Dès lors, les prix montent en flèche et les fidèles affluent. C'était sans compter sur l'ex-propriétaire, un gangster américain, qui réclame 25 % des recettes...
    Grand Prix de littérature policière.
    Prix Mystère de la critique.
    Trophées 813 du meilleur roman.
    "Ce récit enivrant de drôlerie atteint son but: nous faire croire à l'incroyable. L'auteur entremêle les souvenirs émouvants du père immigré aux grandes bouffonneries des foules crédules. L'histoire se nourrit de mille détails aussi succulents que les recettes de pâtes ou du vrai café italien. Des trouvailles, de l'humour et de la dérision : que demander de plus ?"
    Claude Mesplède.

  • Tout à l'ego

    Tonino Benacquista

    Comment se souvenir de ce que l'on faisait le 17 juillet 1994 à vingt-trois heures précises, même si c'est une question de vie ou de mort ?
    Comment rencontrer ouvertement sa maîtresse devant une épouse maladivement jalouse, sans que celle-ci s'en aperçoive ?
    Comment imaginer un plan infaillible pour ne pas appeler sa femme du prénom de sa maîtresse du moment ?
    Et comment diable se débrouiller pour que personne, et surtout pas l'unique réparateur du village, ne sache que l'on regarde des films X en cachette, quand la cassette se coince à l'intérieur du magnétoscope ?
    Les héros de ces dix nouvelles sont des personnages bien ordinaires, confrontés à des situations extraordinaires, et qui, de petites lâchetés en mensonges minables, vont se retrouver fatalement dans une position aussi intenable que réjouissante...

  • Pour son cinquantième anniversaire, Christian Grimault invite avec faste ses amis les plus proches : il s'adjoint même les services d'un aboyeur, chargé d'annoncer l'arrivée des invités à sa soirée, qu'il veut inoubliable. Et elle le sera : nul convive ne franchit son seuil, tous ayant mieux à faire... La foire aux vanités attendue se métamorphose alors en une fantasque nuit d'ivresse et de remise en question : Christian Grimault a réussi dans la vie, mais a-t-il réussi sa vie ?
    Deux nouvelles caustiques et jubilatoires, par l'auteur de Malavita.

  • Dans ce dossier gratuit, retrouvez les premiers chapitres de 12 romans du catalogue numérique des Éditions Gallimard.
    Vous pouvez accéder directement à chaque extrait par la table des matières de ce dossier ou lire les extraits à la suite.
    Tous ces livres numériques sont en vente chez votre libraire.

  • Retrouvez dans ce dossier les premiers chapitres de 15 titres Folio incontournables pour vos lectures d'été : Malavita (Tonino Benacquista), La vie très privée de Mr Sim (Jonathan Coe), Du sel sous les paupières (Thomas Day), Incidences (Philippe Djian), Nos séparations (David Foenkinos), Les vieilles (Pascale Gautier), Mygale (Thierry Jonquet), Les gens (Philippe Labro), L'honorable société (Manotti/DOA), Un coeur si blanc (Javier Marias), Les yeux des morts (Elsa Marpeau), Du domaine des murmures (Carole Martinez), Le léopard (Jo Nesbo), Le Liseur (Bernhard Schlink) et Dans les forêts de Sibérie (Sylvain Tesson).

    Vous pouvez accéder directement à chaque extrait par la table des matières de ce dossier ou lire les extraits à la suite. Retrouvez aussi photographie et biographie des auteurs. Tous ces livres numériques sont en vente chez votre libraire.

  • Douze nouvelles inédites écrites par de grands auteurs de romans noirs. « Copyright Electre »

  • Egg-balancing, hotdog-eating, baton-twirling-these are a few of the records people try to break in order to find themselves included in the World Book of Records. For those who make into the book, Paul Baron, a judge at the publication, is a hero. For others, whose dreams he denies, he's a villain. After one man's plan to achieve renown is destroyed, Paul learns that the man may have lost everything else, but he hasn't lost hope-the hope of joining other record-breakers in the book. But the record the man hopes to break is terrible, and Paul unfortunately has a role in his project.

  • Qu'est-ce qui ne va pas, chez Didier ? Il ne parle plus. Il s'endort en classe. Et il est blessé au poignet... Il y a du louche là-dessous. Une histoire grave peut-être. Jeanjean est prêt à tout pour sauver son copain.

  • Victor savait perdre avec le sourire. Il pouvait faire des excuses quand, comme tout le monde, il lui arrivait d'aller trop loin. (...) Il aimait écouter les autres, leur consacrer du temps, et savait tantôt donner un conseil, garder un silence complice, ou tendre une main. Victor ne pouvait pas s'en empêcher. C'est pour toutes ces bizarreries que, dans sa classe, on l'appelait Pigeon. Une sombre machination fait accuser injustement Pigeon d'un vol. Il se retrouve, un temps, derrière les barreaux.

  • Dans ce deuxième tome d'une série qui a fait événement l'an dernier, nous retrouvons Dieu, toujours confronté à de multiples problèmes. Cette année il envoie sur terre Agatha Christie qui devra remettre sur la voie un détective privé raté, Cyrano de Bergerac qui devra apprendre à 4 jeunes filles à se surpasser, Michel-Ange qui persuadera un jeune peintre de son potentiel, Hemingway qui donnera une leçon de vie à un jeune homme gris et enfin Ginger et Fred qui ranimeront un amour perdu dans la monotonie.

    Une série d'humour qui, comme les meilleurs Goscinny, fait aussi réfléchir et distille un délicieux amour de l'existence.

  • Dieu fait ce qu'il peut pour aider les hommes en difficulté ou ceux qui défendent une juste cause. Mais Dieu, parfois, est en proie au doute, et ne sait comment résoudre leurs problèmes. Il peut alors faire appel, au paradis ou au purgatoire, à celui qui saura lui donner un coup de main. Et c'est ainsi que Sigmund Freud, Mozart, Marilyn Monroe et bien d'autres vont être envoyés par le Seigneur en mission spéciale sur Terre. Six histoires courtes, drôles et délicieuses, dues aux talents conjugués de Tonino Benacquista, l'auteur des best-sellers Saga et Malavita, et de Nicolas Barral, qui avait déjà dessiné l'irrésistible Philip et Francis. C'est ainsi que Freud doit revenir sur terre pour sauver un ingénieur atomique d'un suicide spectaculaire. Marilyn Monroe va user de ses charmes pour faire progresser le commerce équitable. Homère transformera un brave travailleur en héros de la démocratie, Al Capone va aider la police à retrouver sa fierté, Mozart viendra au secours d'un enfant qui n'est pas un surdoué, et Louis XIV redonnera de la fierté à ceux qui l'ont perdue.

  • Rentré d'une mission secrète au Mexique, Lucky Luke découvre qu'un nouveau héros a conquis l'Ouest. Allan Pinkerton, adepte de méthodes d'investigation révolutionnaires et de la tolérance zéro, veut pousser le justicier solitaire vers la retraite afin de gagner les faveurs du président Lincoln.

    Daniel Pennac et Tonino Benacquista signent à quatre mains un Lucky Luke exceptionnel sur lequel souffle l'esprit du grand Goscinny, un western subtil pour petits et grands, merveilleusement mis en scène par Achdé.


empty