Sylvain Lamur

  • L'ombre inquiétante qui plane, la nuit, au-dessus de nos têtes assoupies, est de retour...
    Mystérieux et charmeur, démoniaque ou candide, l'Homme-Cauchemar revient dans ce deuxième volume pour continuer à s'en prendre à l'âme humaine, en se jouant sans vergogne des défauts des personnages prisonniers de ces contes à dormir debout.
    Douze nouvelles histoires, pour découvrir un peu plus en profondeur ce maître de l'illusion, qui s'immisce dans vos rêves les plus ternes afin de les transformer en songes psychédéliques. Car personne, ni vous, ni moi, ne peut échapper indéfiniment à celui qui contrôle vos nuits, et bien plus parfois...
    Plongez, si vous l'osez, dans ce deuxième recueil de l'Homme-Cauchemar, qui promet douzes histoires étranges, fantastiques et suprenantes.
    EXTRAIT
    Même si peu d'entre nous ont eu la chance d'y assister en vrai, nous avons déjà vu une scène de ce genre : dans la savane, à l'abri d'un fossé, d'un buisson ou d'un simple tronc d'arbre, le lion s'avance, plié en deux ou ventre à terre, vers sa proie. Un gnou, un zèbre, une antilope.
    Plus familière, l'araignée : courant sur sa toile, elle fond sur une mouche, un moustique qui n'a plus qu'à attendre, impuissant, que le mauvais moment passe.
    Ne vous y trompez pas ; si nous attachons des caractères redoutables à certaines bêtes, par crainte, par fascination, toutes, à un moment ou à un autre, cèdent à leurs pulsions les plus sauvages et les plus violentes... non pour survivre, en vérité. Juste parce que c'est ce qu'elles sont. Prenez l'exemple d'une coccinelle. Quoi de plus mignon, de plus charmant, de plus utile qu'une coccinelle ? Elle symbolise le beau temps, la légèreté, certains prétendent même qu'elles font passer des messages au Bon Dieu.
    Maintenant, parlez d'un coccinelle à un puceron, vous verrez qu'il ne voit pas les choses comme nous.
    Qui reprocherait à ces êtres de vivre - d'être ce qu'ils sont ? Vous, peut-être ?
    Allons, les enfants. Cessez donc de vous torturer l'esprit et de vous attarder sur ce qui vous horrifie tant. Sur ce que je suis, sur ce que j'ai fait et ce qu'il me reste à faire. Vivez un peu, soyez ce que vous avez à être : sauvages, brutaux s'il le faut, joviaux ou même heureux quand vous choisirez de l'être.
    Parce que moi, le moment venu, je n'hésiterai pas une seule seconde.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Sylvain Lamur est un habitué des Otherlands : il manie la plume avec finesse, humour et sensibilité. On retrouve ses textes au travers de plusieurs anthologies parues chez Otherlands, ainsi que dans le premier volume des Contes de l'Homme-Cauchemar.

  • Est-ce un rêve, ou la réalité ? Ne vous êtes-vous jamais posé cette question on ne peut plus banale, alors qu'il vous arrivait une aventure incroyable ? C'est pourtant bien légitime, dans certaines circonstances, de se demander si ce que l'on est en train de vivre n'est pas un songe, ou une manifestation de votre imagination... parfois, il vaudrait mieux, d'ailleurs... En suivant les héros de ces nouvelles fantastiques, vous pourrez vous mettre à leur place, et vous demander ce que VOUS auriez fait, dans de pareilles situations... L'avantage, dans votre cas, c'est que vous ne serez pas sous l'emprise de l'homme-cauchemar... quoi que...
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Sylvain Lamur est un habitué des Otherlands : il manie la plume avec finesse, humour et sensibilité. On retrouve ses textes au travers de plusieurs anthologies parues chez Otherlands.

  • Lili Swamp, une jeune femme séduisante, libre et impétueuse, vit sa vie à la façon d'un papillon butinant joyeusement le monde.
    Lors de multiples aventures étranges qui la mènent de ville en ville, elle rencontre de nombreux personnages atypiques. Entre autres : un jeune poète errant, un lutteur homosexuel andalou, un allumeur de réverbères commandant à des feux follets, une aimable sorcière, un inspecteur de police, une maîtresse sadomasochiste, et celui dont elle deviendra brièvement l'épouse, un savant Russo-Gabonais parvenant à se dupliquer lui-même.
    Mais au-delà de son apparente légèreté, quelque chose en elle la pousse à fuir en permanence et à se livrer aux courants du monde...
    Un démon qui la brûle de l'intérieur et lui impose sa volonté.
    /> Un démon dont il faudra bien qu'elle se débarrasse un jour.

    Diavolus in Machina est le deuxième roman de Sylvain Lamur publié aux Éditions du 38. Pensé comme un hommage aux littératures du XIXe siècle (Mary Shelley, Edgar Poe, Alexandre Dumas, Arthur Rimbaud, Goethe...), il nous propose un fix-up trépidant autour du personnage de Lili Swamp, dans un univers fantastique steampunk.

  • Le monde n'allait déjà plus très bien depuis que le soleil avait décidé de ne plus se lever. À présent qu'il se désintègre, ce sont tous les repères des hommes qui s'effondrent... ceux qui, du moins, survivent pour en parler.
    J. fait partie de ceux-là. Jeté hors de chez lui par le morbide phénomène, il entreprend une croisade sans fin pour sa survie, emportant dans son sillage celles et ceux qui se décident à le croire. Youssouf, l'imprévisible géant, Ruault le faiseur de clefs, Zlieiliana la mendiante... Ensemble, ils avancent, la poussière sur leurs talons, à la recherche d'un moyen de mettre un terme à cette implacable apocalypse. Peut-être le trouveront-ils au coeur du mythique Palais des rêves assombris, oublié de tous...
    À moins que la clef ne réside dans ces musiciens que tous rencontrent tôt ou tard, et qui ont entrepris de suivre le petit groupe ?

    De la poussière sur les talons est une première incursion de Sylvain Lamur dans la fantasy. Il nous propose une course trépidante dans un univers atypique, captivant et dramatiquement absurde.
    Son premier roman Quaillou, (Rivière Blanche, 2017) a été finaliste du prix Rosny aîné.

  • LES FICTIONS :
    « Chasseuse de soleil » de Chloé Jo Bertrand ; « Monstresse » de Sylvain Lamur ; « Parler aux murs » de Geneviève Blouin ; « Nouvelle Représentation » de Frédéric Parrot ; « Une table vide... » de Michèle Laframboise ; « Une nouvelle fantastique » de Hugues Morin.
    L'ARTICLE :
    « La Transmission sans-fil, ou la radio en science et en fiction » de Mario Tessier.
    LES CHRONIQUES :
    « Les Littéranautes » ; « Lectures ».

empty