Olivier Pont

  • Dans le métro, un jeune homme anonyme et timide croise le regard d'une jeune femme : c'est le point de départ d'une suite de petits événements qui se dérouleront sur un laps de temps court (une nuit) et continu, comme un plan séquence ponctué de rencontres inattendues et savoureuses. Le lecteur découvrira pourtant à la fin l'explication de cette parenthèse enchantée !

  • Olivier Pont signe son grand retour à la BD avec 7 portraits de femmes magnifiques.

    Sept histoires courtes magnifiquement racontées par Olivier Pont, l'auteur d'Où le regard ne porte pas. Une lycéenne mal dans sa peau; une femme au foyer qui, en 1968, va s'émanciper sur les barricades ; la responsable d'une petite boutique de sous-vêtements qui lutte contre les grandes enseignes ; une femme qui décide de poser nue comme modèle pour une raison très personnelle ; etc.
    Des fragments de vie subtils, drôles, parfois tragiques et souvent sensuels.

    Des histoires pleines de douceur et de vérités.

  • This is a collection of portraits of 7 women, of all different ages, backgrounds, circumstances and eras. Each one of them is facing a defining moment in her life. They are bound together by the symbol of their femininity: their breasts. We see an awkward college girl getting to grips with her womanhood; a 1960s house-wife freeing herself from the restraints of propriety; the manager of a small underwear shop fighting against corporate giants; a woman nude modeling for an unexpected reason... Love, illness, sex, liberation, sensuality: Olivier Pont draws us into the lives of these women with astounding force.

  • Max, qui vient d'enterrer sa mère, se retrouve avec pour héritage deux photos d'elle et lui enfant quand ils vivaient au Brésil. Sur chacune d'elles, un homme différent. L'un d'eux serait-il son père ? Il plonge sur les traces de son passé, vers un camp forestier en Amazonie. Mais ses rêves d'aventure et d'exotisme buteront vite sur la réalité de cette jungle des années 70. Il découvre un territoire gangréné par la violence, les réseaux de prostitutions, et la loi du plus fort. Il s'appuiera sur un joyeux trio déluré dont deux infirmières françaises, et surtout sur une jeune brésilienne muette, Baïa, indispensable guide. Dans la moiteur tropicale de cet environnement hostile, chacun poursuit ses buts et tente de survivre.

  • Pour échapper aux hommes de main du camp minier, Max et Baia se
    perdent dans la jungle. Qu'importe, Baia guide, nourrit et soigne
    Max. En s'enfonçant toujours davantage dans cette forêt tropicale,
    Baia arrive jusqu'à l'épave d'un avion écrasé il y a quelques années.
    À son bord, le squelette d'une enfant dont les poignets sont encore
    ligotés. Serait-ce l'épave de cette vieille histoire de kidnapping de
    la fille du patron de la mine ? De leur côté, Christelle et Charlotte
    prennent la fuite en direction de chez Corinne. Elles quittent le
    dispensaire où elles abandonnent un cadavre. Recherchées, les deux
    infirmières pourront compter sur l'aide de Rego, un vieux flic de la
    région au passé douteux. Croisant malfrats, chasseurs de trésors, et
    vieux secrets enfouis, chaque pas dans la jungle amazonienne semble
    réduire les chances de survie de nos héros.

  • 1906, Barellito. Une famille venue de Londres emménage au bord de la mer, dans un petit village d'Italie. Le père veut se consacrer à la pêche. Le fils, William, se réjouit déjà à l'idée de courir en pleine nature, loin de la grisaille londonienne. Et puis, il y a Lisa, la petite voisine aux cheveux noirs qui l'a si gentiment accueilli... Mais les habitants de Barellito ne cachent pas leur hostilité aux nouveaux arrivants. Ils n'apprécient pas que des " étrangers " s'installent chez eux. Quant à Lisa, elle semble douée d'étranges pouvoirs...

    Au premier regard, le cadre enchanteur de Barellito semble destiné à préserver ses habitants du malheur. La mer, le ciel bleu, le soleil, la nature... Mais il ne faut pas se fier aux apparences. Derrière ce décor de carte postale, la vie peut prendre les couleurs sombres du drame et de la haine...

    Le récit traduit à merveille le mouvement de balancier qui anime les personnages, ballottés entre leurs aspirations au bonheur et le climat tendu auxquels ils sont vite confrontés. Et le trait d'Olivier Pont, tout en rondeurs joyeuses, est rehaussé par les couleurs parfaites de Chagnaud, qui traduisent avec sensibilité et finesse l'éclatante lumière de la Méditerranée.

    Tout petits, déjà, ces deux-là passaient leur temps à gribouiller dans les marges de leurs cahiers - et même carrément sur les pages. Il ne faut donc pas s'étonner de les retrouver 25 ans plus tard (ils sont tous les deux nés en 1969) en train de faire de la bande dessinée... Olivier Pont et Georges Abolin se sont rencontrés dans le sud (forcément !), à Saint Laurent du Var.

    Après s'être essayé à des BD au feutre, ils passent la vitesse supérieure : les voilà qui montent à Paris, le bac en poche et des projets plein la tête. Après des études aux Gobelins, ils tentent leur chance à Londres dans l'animation. Le concours BD organisé par la Fnac et remporté par Olivier va leur permettre d'entrer en contact avec le monde merveilleux des éditeurs de bande dessinée. Ils créent les séries Total maîtrise et Le capitaine Kucek. Aujourd'hui, avec ce diptyque, il sera difficile de les déloger du monde de la BD !

  • Emouvant, attachant, tragique, humain, triste, drôle... Une chose est sûre : Où le regarde ne porte pas T. 1 a fait partager un grand moment d'émotion à tous ses lecteurs. "Je suis morte". C'est en ces termes que débute le deuxième - et dernier - volume de cette histoire passionnante. Ces mots sont prononcés par Lisa, ou du moins par celle qui semble être Lisa...

    Des années après leur séparation, devenus adultes, Lisa, William, Paolo et Nino se retrouvent enfin, à Istanbul où réside Lisa. Celle-ci leur apprend qu'elle vient de perdre l'enfant qu'elle attendait et que son compagnon, Thomas, l'a quittée précipitamment.

    Pour William, Paolo et Nino, la surprise est totale et les souvenirs reviennent vite à la surface... Lisa leur demande de l'accompagner au Costa Rica où se trouverait Thomas.

    C'est aussi là que la réponse à leurs étranges visions se trouve... Une magnifique histoire au dénouement inattendu dans lequel on découvrira aussi l'explication du titre...

    Ma-gni-fi-que. L'un des gros coups de coeur de ce début d'année !

empty