Jeanne-Marie Sauvage

  • « Impossible de rester insensible au sort des cueilleuses de thé » Clarisse Sabard, auteur des Lettres de Rose Au Sri Lanka, l'ancien Ceylan, Shemlaheila est cueilleuse de thé dans une plantation. Depuis dix ans déjà, elle ploie sous les lourds sacs de feuilles de thé et sous le joug des contremaîtres, mais, à l'aube de ses vingt ans, la jeune femme a d'autres rêves. Elle est bien décidée à partir, à échapper à la condition de celles qui, dans les théiers et dans les maisons, sont au service des hommes. Elle ne sera pas cueilleuse de thé toute sa vie, comme sa mère, comme toutes ces femmes asservies qui n'ont d'autres horizons que les interminables rangées de théiers... Du Sri Lanka à Londres, à la découverte d'un pays complètement différent du sien, Shemla va découvrir une autre culture, d'autres personnes et surtout d'autres envies. La cueilleuse de thé qu'elle a toujours été choisira-t-elle de revenir au pays, ou de se créer une nouvelle vie ? UNE GRANDE HISTOIRE ROMANTIQUE, ENTRE LE SRI LANKA ET L'ANGLETERRE

  • La suite du prix du jury Femme Actuelle

    À la Libération, Céleste a vingt ans. En quelques heures, sa vie bascule dans l'horreur. Elle abandonne tout, choisissant de vivre loin des siens. Son amour pour Alexander, un soldat américain rencontré quelques semaines plus tard, l'entraîne à faire des choix qui ne correspondent pas à ce qu'elle est vraiment : une femme libre et responsable. Peut-elle se résoudre à rester l'épouse soumise qu'on attend d'elle ou, à l'exemple de sa cousine Claire, va-t-elle exiger davantage de la vie ?
    Par ses décisions et son énergie, Céleste est la digne fille de Perline, rencontrée dans un précédent ouvrage : Perline, Clémence, Lucille, des femmes dans la grande guerre. Mais l'histoire de Céleste, vingt ans plus tard, est un roman à lui tout seul.

    La lauréate du prix du livre romantique 2017

    Professeure d'histoire et de géographie à la retraite, Jeanne-Marie Sauvage-Avit a vécu ses vingt premières années à Saint-Étienne. Installée désormais dans la région de Martigues (13), elle partage ses loisirs entre l'écriture, le jardin et les randonnées.
    Elle est l'auteure de La Cueilleuse de thé, prix du livre romantique 2017 et paru aux éditions Charleston (vendu à plus de 25 000 ex.), et de Perline, Clémence, Lucille et les autres, paru aux éditions des Monts d'Auvergne (Prix Claude Fauriel, en deux tomes) et aux éditions Les Nouveaux Auteurs (Prix du Jury Femme Actuelle).

  • Suite à son licenciement, Jessy part s'installer en Savoie, dans un village qui a servi de refuge au peintre Steffen Witzberg pendant la Seconde Guerre mondiale. Ce petit coin de paradis est pourtant menacé par un projet de construction qui en ferait une station touristique. Seule solution : un projet de financement solidaire pour déplacer le lieu des travaux...
    Elle-même artiste, Jessy se voit contrainte de prendre les pinceaux et d'imiter le style de Witzberg afin de vendre un tableau pour une somme conséquente et de sauver son village. Cet acte, pourtant plein de bonnes intentions, aura des conséquences graves et inattendues pour la jeune femme.
    Entre grandeur des paysages et intimité du quotidien, ce roman aux accents historiques présente une humanité où se mêlent espoir et drame.
    Professeure d'histoire et de géographie à la retraite, Jeanne-Marie Sauvage-Avit a vécu ses vingt premières années à Saint-Étienne. Installée désormais dans la région de Martigues, elle partage ses loisirs entre l'écriture, le jardin et les randonnées. Elle est l'autrice de La Cueilleuse de thé, prix du livre romantique 2017 (vendu à plus de 30 000 ex.), et de Perline, Clémence, Lucille et les autres, paru aux éditions des Monts d'Auvergne (Prix Claude Fauriel, en deux tomes) et aux éditions Les Nouveaux Auteurs (Prix du Jury Femme Actuelle).

  • Le Prix du jury Femme Actuelle 2014.
    Quand on parle de la Grande guerre, on évoque un conflit qui fit des millions de victimes. Les hommes au front, il revint aux femmes la tache de porter l'économie du pays. Pendant 4 ans, elles ont été aux champs et à l'usine, dans les transports et les administrations, ont remplacé les hommes en tout. Mais la femme de 1919 n'est pas celle de 1914. Perline, une jeune paysanne qui a eu la chance de faire quelques études, vit les difficultés d'être femme à cette époque tout en participant aux premiers pas de l'émancipation féminine.
    Le Prix du jury Femme Actuelle 2014.

empty