Eddie Campbell

  • Enfin publiée en France, la série des Alec est une référence du roman graphique anglo-saxon. Eddie Campbell (le co-auteur de From Hell avec Alan Moore) s'y met en scène sous les traits de Alec MacGarry et relate sa lente maturation vers le métier d'auteur de bandes dessinées.Le premier volume de la série, La Bande du King Canute, débute à la fin des années 70 alors que Alec, jeune homme d'une vingtaine d'années est employé dans une aciérie du sud de l'Angleterre. L'auteur relate sa rencontre avec celui qui deviendra son mentor en beuveries et pantalonnades : Danny Grey, grutier et camionneur dans la même entreprise que lui. Eddie Campbell décrit avec minutie, beaucoup de recul et d'humour, le quotidien de ce duo improbable et de leur bande d'amis dans des histoires qui commencent ou finissent souvent au pub The King Canute où la bière coule à flot et les conversations sont la plupart du temps décousues..Au-delà d'être un passionnant témoignage sur l'Angleterre des années 70, La Bande du King Canute est avant tout un fascinant aperçu de la vie d'un artiste en construction, sur sa lente maturation, « de la bière au vin », qui se poursuivra dans les volumes suivants.

  • Enfin publiée en France, la série des Alec est une référence du roman graphique anglo-saxon. Eddie Campbell (le co-auteur de From Hell avec Alan Moore) s'y met en scène sous les traits de Alec MacGarry et relate sa lente maturation vers le métier d'auteur de bandes dessinées.Après l'édition de La Bande du King Canute, les éditions çà et là continuent la publication de cette série pionnière avec le second volume, Graffiti Kitchen. Eddie Campbell y aborde la vie sentimentale très tumultueuse du jeune Alec MacGarry qui débouchera in fine sur son mariage et son exil (in)volontaire en Australie.Dans Graffiti Kitchen, Eddie Campbell laisse encore un peu de côté tout ce qui concerne son métier de dessinateur, même si le lecteur entrevoit des aspects de sa vie professionnelle à travers l'épique voyage de Alec autour du globe pour participer à la convention de bande dessinée de San Diego, ou la visite de Neil Gaiman en Australie. L'auteur prépare le terrain pour son prochain volume, How to be an Artist, qui sera entièrement consacré à sa vocation...

  • Réalisée entre 1981 et 2001, la série des Alec retrace la vie d'Alec MacGarry, alter ego d'Eddie Campbell. Après l'édition de La Bande du King Canute, puis de Graffiti Kitchen, les éditions çà et là continuent la publication de cette série pionnière avec le troisième volume, Comment devenir Artiste. Pièce maitresse de la série, Comment devenir Artiste est entièrement consacré au métier d'artiste et à une géniale description de l'histoire de la bande dessinée jusqu'à la fin du 20ème siècle, par celui qui a participé à l'émergence du « graphic novel » dans le monde anglo-saxon au début des années 80. Alec, Comment devenir Artiste est tout à la fois essai, autobiographie, précis d'histoire ou encore recueil de critiques littéraires. Cet ouvrage a été nominé pour un Harvey Award en 2002.

  • From hell T.1

    ,

    • Delcourt
    • 20 Janvier 2021

    Cette nouvelle édition est l'occasion de goûter à l'un des romans graphiques les plus majestueux jamais réalisés. Plongez dans cette enquête scénarisée par Alan Moore et illustrée par Eddie Campbell.
    Cinq meurtres restés non résolus à ce jour. Un complot à l'échelle d'un Etat. Une mégalopole à l'aube de la révolution industrielle. Redécouvrez le destin de Jack L'Éventreur grâce à deux des plus grands créateurs de l'histoire de la Bande Dessinée mondiale. Jack est de retour ! Et cette fois-ci, le sang est ROUGE !

  • Le très athlétique Jules Léotard, né en 1838 et mort en 1870, est l'inventeur du trapèze volant et plus particulièrement de la voltige entre deux trapèzes. Il portait le maillot collant inventé pour ses besoins, nommé depuis le « léotard » et utilisé par les hommes en gymnastique artistique. Bien qu'il donne son nom à la bande dessinée d'Eddie Campbell et Dan Best, Jules Léotard meurt dès la page treize du récit suite à un accident de voltige. Entre alors en scène son jeune neveu, Étienne, qui prend l'identité de son célèbre oncle ainsi que la direction de son bigarré cirque itinérant. À partir de cet instant, la vie d'Étienne prend une tournure surréaliste au fil de ses déplacements en compagnie de cette troupe de cirque unique en son genre, peuplée de personnages ayant une très forte ressemblance avec les super-héros des temps modernes. Les membres de la petite équipe vont vivre des aventures rocambolesques à travers l'Histoire ; le siège de Paris par l'armée prussienne, l'exposition universelle de 1889, le vol de la Joconde, le naufrage du Titanic...Entre Les Aventures du Baron de Münchhausen et les Marvel comics, Le remarquable et stupéfiant M. Léotard est un jubilatoire récit picaresque peuplé de proto-super-héros dans cette Europe à l'aube du XXe siècle.

  • Serpents et échelles marque la troisième collaboration entre Eddie Campbell et Alan Moore, après From Hell et La coiffe de naissance. À travers les portraits de personnalités marquantes de l'histoire politique et culturelle de l'Angleterre, Alan Moore s'interroge sur l'influence des lieux sur la psyché des personnes qui les habitent. Il revisite également la création du monde et poursuit sa réflexion sur la nature des liens entre le monde réel et le monde magique. Ce texte poétique est somptueusement mis en images par son comparse de longue date, l'illustrateur britannique Eddie Campbell, qui connaît mieux que personne l'univers d'Alan Moore et conçoit des représentations graphiques en parfaite adéquation avec les images mentales du mage anglais.

  • La coiffe de naissance est le récit de l'enfance de Alan Moore, l'une des ses rares ? sinon unique ? incursions dans le domaine de l'autobiographie, brillamment mise en image par Eddie Campbell. Alan Moore commence son récit par la mort de sa mère, quelques mois avant le spectacle. Il retrouve dans les affaires de la défunte un « birth caul », ou coiffe de naissance, morceau de membrane de la poche des eaux recouvrant parfois la tête des nouveaux nés. Impressionné par cette découverte, il confère à l'objet des propriétés magiques. C'est le point de départ d'une superbe réflexion sur la mémoire et l'enfance. Il suit les tracés visibles sur la coiffe pour remonter le temps et sa propre histoire, depuis le présent, jusqu'à sa naissance, donnant ainsi sa vision du monde, décrivant les liens entre la magie, l'enfance et la trame du temps.

  • Après le massif, Alec qui couvrait des décennies de sa propre vie, Eddie Campbell réalise cet ouvrage beaucoup plus modeste en taille, mais tout aussi magistral, consacré à un écrivain d'âge moyen, refoulé sexuel. Ce dramaturge a rencontré le succès en écrivant sur la vie, mais il échoue totalement à vivre la sienne. Le quotidien de ce personnage solitaire est dépeint dans une série de vignettes, un trajet dans l'autobus, l'encaissement d'un chèque, un déjeuner avec son agent, qui en général provoquent chez lui moults fantasmes sexuels. Peu à peu, il se trouve de nouveau en prise avec le monde en se rapprochant de sa famille dont il n'avait plus de nouvelles depuis qu'il avait utilisé l'histoire de ses proches comme matériau pour ses pièces. Il commence à développer des liens affectifs avec son entourage (son frère handicapé mental, l'aide-soignante de celui-ci), ce qui aura un effet délétère sur sa créativité. Eddie Campbell travaille à partir d'une histoire de son scénariste occasionnel, Daren White, et leur collaboration est sans faille. Sur les pages horizontales, comportant chacune deux ou trois cases peintes à l'aquarelle, le duo d'auteurs évite les dialogues et les bulles en faveur d'une narration omnisciente placée au-dessus des dessins, une approche qui reflète le détachement du dramaturge de la société. Une oeuvre sensible et drôle mais qui laisse percer une pointe d'amertume.

  • Découvrez les aventures inédites des espionnes les plus sexy du monde !Ce copieux volume rassemble un très large choix de missions inédites des filles de Danger Girl, des aventures exotiques et pleines d'action par les plus grands dessinateurs du moment ! Avec entre autres les épisodes Danger Girl : Hawaiian Punch et Viva Las Danger (par Phil Noto), Danger Girl : Kamikaze (par Tommy Yune) ainsi que des contributions signées Arthur Adams et Joe Chiodo. Retrouvez également toutes les couvertures de J. Scott Campbell, plus glamour que jamais !

empty