Langue française

  • Som-Som est vendue par sa mère à la Maison sans Horloges de Liavek. Elle va être soumise au Silence et porter le Masque brisé qui la destine à devenir l'amante des magiciens et la gardienne de leurs secrets.
    Isolée par son incapacité à communiquer, elle va alors assister à l'histoire d'amour violente et cruelle entre Foral Yat et Raura Chin, deux comédiens qui résident avec elle dans la Maison sans Horloges.
    L'illustratrice Cindy Canévet a réalisé la très remarquée couverture de Je suis Providence, la biographie de référence sur H.P. Lovecraft.
    Elle donne cette fois vie à la ville de Liavek et aux personnages de L'Hypothèse du lézard, une nouvelle fantasy signée par le grand Alan Moore (Watchmen, V pour Vendetta).

  • La coiffe de naissance est le récit de l'enfance de Alan Moore, l'une des ses rares ? sinon unique ? incursions dans le domaine de l'autobiographie, brillamment mise en image par Eddie Campbell. Alan Moore commence son récit par la mort de sa mère, quelques mois avant le spectacle. Il retrouve dans les affaires de la défunte un « birth caul », ou coiffe de naissance, morceau de membrane de la poche des eaux recouvrant parfois la tête des nouveaux nés. Impressionné par cette découverte, il confère à l'objet des propriétés magiques. C'est le point de départ d'une superbe réflexion sur la mémoire et l'enfance. Il suit les tracés visibles sur la coiffe pour remonter le temps et sa propre histoire, depuis le présent, jusqu'à sa naissance, donnant ainsi sa vision du monde, décrivant les liens entre la magie, l'enfance et la trame du temps.

  • Serpents et échelles marque la troisième collaboration entre Eddie Campbell et Alan Moore, après From Hell et La coiffe de naissance. À travers les portraits de personnalités marquantes de l'histoire politique et culturelle de l'Angleterre, Alan Moore s'interroge sur l'influence des lieux sur la psyché des personnes qui les habitent. Il revisite également la création du monde et poursuit sa réflexion sur la nature des liens entre le monde réel et le monde magique. Ce texte poétique est somptueusement mis en images par son comparse de longue date, l'illustrateur britannique Eddie Campbell, qui connaît mieux que personne l'univers d'Alan Moore et conçoit des représentations graphiques en parfaite adéquation avec les images mentales du mage anglais.

empty