Dans les brumes du mal

À propos

Un thriller magistral par l'auteur de Celui dont le nom n'est plus, Prix Polar Cognac 2014
La mère de Tom est morte, et Tom a disparu.
Tom, mais aussi John, Michael et Lily. À chaque fois, une mère est assassi- née et son enfant enlevé, comme évanoui dans les brumes inquiétantes qui submergent si souvent la Caroline du Sud.
Dahlia Rhymes, agent du FBI spécialisée dans les crimes rituels, s'impose dans l'enquête. Tom est son neveu, et même si elle ne l'a jamais vu car elle a rompu toute relation avec sa famille, elle ne peut pas l'abandonner.
En retrouvant les marais et les chênes séculaires de son enfance, Dahlia retrouve aussi Nathan Miller, un ancien gamin des rues devenu un des meil- leurs flics de Charleston. Ensemble, ils se lancent à la recherche des enfants, sans autre indice que le témoignage d'un voisin, qui prétend avoir vu rôder autour d'une des maisons une shadduh, une ombre vaudoue.
Et si, pour une fois, le mobile n'était ni l'argent, ni le sexe, ni la vengeance, ni même l'amour ?

Rayons : Policier & Thriller > Policier

  • EAN

    9791091211482

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    400 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Distributeur

    Immatériel

  • Diffuseur

    Immatériel

  • Entrepôt

    immatériel.fr

  • Support principal

    ebook (ePub)

René Manzor

  • Pays : France
  • Langue : Francais

Après le cinéma et la télévision, Manzor ajoute une corde à son art : le roman. Après le succès en 2012 de son thriller littéraire Les Âmes rivales, son second roman Celui dont le nom n'est plus obtient le prix Polar du meilleur roman francophone au festival de Cognac en octobre 2014. Suivront en 2016 Dans les brûmes du mal et en octobre 2018 son roman le plus ambitieux jusqu'ici, le thriller biblique : Apocryphe qui vient d'obtenir le Prix du Polar 2019 des Petits Mots des Libraires. René Manzor confirme que, avec une caméra ou un stylo, il est et reste avant tout un conteur.

empty