Ginette reno

À propos

Extrait Quand le premier disque de Ginette Reno paraît en 1962, un 45 tours intitulé J'aime Guy, une chanson aux accents jazzy, c'est un succès immédiat. Elle n'a que 16 ans et, pourtant, la voix est déjà là, puissante, affirmée. Ce premier enregistrement reste pour elle un moment marquant de sa vie, confiera-t-elle plus tard. L'année suivante, Roger et Non papa se chantent et se dansent dans toute la province de Québec. Et, pour ses 20 ans, Ginette Reno s'offre un tube phénoménal avec Tu vivras toujours dans mon coeur, qui la consacre découverte féminine de l'année au Gala des artistes. Voilà ce qui s'appelle lancer sa carrière sur les chapeaux de roues ! La toute jeune fille d'alors a déjà des années d'expérience derrière elle, elle qui, très tôt, a su que sa voix pouvait la mener loin. Dès l'âge de 5 ans, Ginette chante, chante à tue-tête. Elle apprend des chansons qu'elle entend à la radio. Elle a vite compris qu'en chantant, non seulement elle donne du bonheur à ceux qui l'écoutent, mais elle en reçoit aussi. Et ce n'est pas du superflu pour l'enfant qu'elle est, cette petite fille que sa mère traite de « démone », qui grandit dans une famille pauvre où les parents se querellent régulièrement à cause du manque d'argent. « Je ne peux pas me souvenir combien de fois ma mère m'a accusée d'être une destruction maudite. Elle disait que je me détruirais par moi-même. Elle me disait aussi que j'étais possédée du démon et qu'elle priait le bon Dieu pour qu'il vienne me chercher. J'étais mentale, vicieuse et hypocrite comme mon père. Je ne serais jamais capable d'élever des enfants et je n'étais pas la femme d'un seul homme. J'étais une putain, une vache et une charogne. Je me sentais comme dans un cul-de-sac2. » Avec ce viatique pour tout bagage, mais avec une force de caractère hors du commun, Ginette sait déjà qu'un jour elle prendra sa revanche sur cette vie de misère. Déjà, elle proclame à tout vent qu'un jour elle sera une grande chanteuse. Elle est devenue mieux que cela. Une diva. La plus grande chanteuse populaire du Québec. Son public lui voue un amour inconditionnel. Et, même si certains font la grimace en l'entendant déballer des histoires sur sa vie privée, faire des allusions salaces, des révélations un peu olé olé, qu'importe ; on pardonne tout à Ginette. Ses frasques, son franc-parler et ses manières un peu brusques, ses colères et son tempérament exigeant, qu'elle reconnaît volontiers : « J'ai été très dure. Les musiciens avaient peur de moi », avouait-elle en mars 20093. Mais c'est justement cette personnalité, taillée à la hache, qui lui a permis de réaliser le parcours qu'elle a connu, de vaincre les nombreux obstacles qu'elle a rencontrés sur sa route. Ginette Reno s'est beaucoup racontée et ses versions diffèrent au gré de l'interlocuteur, de sa fantaisie, de sa mémoire. Elle a cette merveilleuse faculté de toujours se réinventer, de s'arranger avec la réalité, de rendre le tragique comique et le comique, dramatique. Elle a ce talent pour surprendre, dérouter, voire déstabiliser son auditoire avec une blague, un juron, un trait d'humour, un rire, des larmes. Mais au-delà du personnage public qui se donne en spectacle, il y a une autre Ginette Reno, plus secrète, si fragile, qui se lit en filigrane dans l'histoire de sa vie. Une enfant blessée, une jeune fille passionnée, une femme sublime, une artiste exceptionnelle. Et, comme le dit un personnage de Michel Tremblay, à quoi ça sert de raconter des histoires si ce n'est pas pour en inventer des bouts ?

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Arts et spectacles > Arts et spectacles

  • EAN

    9782895496151

  • Disponibilité

    Disponible

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    3 938 Ko

  • Distributeur

    Numilog

  • Support principal

    ebook (ePub)

empty