Le sultan des nuages

À propos

L'humanité a colonisé le système solaire au bénéfice de consortiums privés omnipotents régnant sur les transports spatiaux. Et ce jusqu'à la plus infernale des planètes, Vénus, dans l'atmosphère létale de laquelle flottent de stupéfiantes cités volantes, véritables miracles de technologie high tech. Plusieurs milliers d'entre elles sont sous la coupe d'un seul et même individu, Carlos Fernando Delacroix Ortega de la Jolla y Nordwald-Gruenbaum, le sultan des nuages, qui n'entrera en pleine possession de son héritage qu'une fois marié, et dont l'immense pouvoir attire toutes les convoitises. Pour David Tinkerman et le Dr Léa Hamakawa, scientifiques récemment arrivés de Mars en vue d'une expertise, les forces souterraines à l'oeuvre autour du jeune satrape vont vite s'avérer plus mortelles que Vénus elle-même... "Les récits de science-fiction ne sont pas avares en idées brillantes. Dans le cas de Landis, la brillantes des idées est renforcée par la force émotionnelle de ses textes. Il écrit sur la science et le monde scientifique avec un humanisme saisissant." GARDNER DOZOIS Le Sultan des nuages, finaliste du prix Nebula, est lauréat du prix Theodore Sturgeon 2011

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Fantasy & Science-fiction > Science-fiction

  • EAN

    9782843448089

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    61 Pages

  • Poids

    573 Ko

  • Distributeur

    C.D.E.

Geoffrey Alan Landis

Né le 28 mai 1955 à Detroit, Geoffrey Alan Landis est ce qu'on pourrait appeler un écrivain peu prolifique (un unique roman, mais en revanche nombre de nouvelles - pour certaines réunies dans le recueil Impact Parameter) : en qualité d'ingénieur à la Nasa, spécialisé dans l'exploration martienne et vénusienne, on comprend pourquoi. Il n'en est pas moins un auteur extrêmement suivi outre-Atlantique, à l'œuvre saluée par de nombreux prix (deux Hugo, le Locus, le Nebula et le Theodore Sturgeon, de même que le prix des lecteurs de la revue Asimov's Science Fiction à quatre reprises) et traduite dans vingt et une langues.

empty