[eBook] Frankenstein

Traduction GEORGES CUVELIER  - Langue d'origine : ANGLAIS

Résumé

16 juin 1816. L'orage gronde. Dans une ville cachée au milieu des arbres, sur les bords riants du lac de Genève, une petite société s'ennuie. Il y a deux poètes, Byron et Shelley, leurs compagnes, Claire et Mary, un médecin, Polidori. On se raconte d'horribles histoires, selon la mode du temps. On décide même d'en écrire. Dans la nuit, la jeune Mary - elle n'a pas encore 19 ans - ne peut dormir : elle rêve d'un hideux fantasme d'homme. Quelques jours plus tard naissent Victor Frankenstein et sa créature. Récit d'une inquiétante nouveauté, vite porté à la scène, très souvent ensuite à l'écran. Devenu si mythique que, dans l'esprit du public qui a oublié Mary Shelley, le créateur et sa créature se sont confondus. Traduit de l'anglais par George Cuvelier et Eugène Rocartel @ Disponible chez 12-21 L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN 9782823868579
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 238 Pages
  • Action copier/coller Dans le cadre de la copie privée
  • Action imprimer Dans le cadre de la copie privée
  • Poids 2 353 Ko
  • Distributeur Editis

Mary Wollstonecraft Shelley

1797-1851 Mary Godwin naît à Londres et grandit dans un milieu littéraire et cultivé. Son père, William Godwin est pasteur, devenu athée sous l'influence des philosophes français, auteur de quelques romans et réflexions sur le libéralisme ("Polical Justice" dont se réclamèrent plus tard les théoriciens du socialisme libertaire); sa mère, Mary Wollstonecraft est l'une des premières féministes. En 1792, elle se rend à Paris pour rencontrer les héros de la Révolution, après avoir publié "Défense des Droits de la femme".ÿMary Godwin n'a pas connu sa mère mais, son journal en témoigne, elle en a lu et relu les oeuvres, de même que celles de son père. Elle apprend les langues anciennes, le français et l'italien.ÿElle a moins de 17 ans quand elle rencontre le poète Shelley, déjà marié et père de famille. Mary aura mis deux enfants au monde lorsqu'ils se marieront, en 1816. Dès lors, elle évoluera dans une micro société libertine, auprès de son mari - admirateur des idées sociales de son père - et de Byron. Ses conversations avec ce dernier et la lecture de romans allemands lui inspirent le thème romantique de son premier livre, Frankenstein. Avec ce succès, elle s'inscrit dans le courant fantastique et gothique du siècle, à côté d'Ann Radcliffe (Les Mystères d'Udolpho, 1794), de Gregory Lewis (The Monk, 1775-1818) et de Charles R. Maturin (Melmoth ou l'Homme errant, 1820). Le modèle du genre est The Castle of Otranto de Horace Walpole, publié en 1764.ÿLe récit de Mary Shelley, situé entre deux siècles, fait dialoguer l'esprit rationnel des Lumières avec l'âme romantique et contemplative.

empty