L'ensorceleur des choses menues

À propos

PAR L'AUTEUR DU SANG DES 7 ROIS

« Heureusement pour lui, Barnabéüs n'avait aucune descendance et pouvait vivre seul ses premiers pas d'errance. Il n'avait rien à feindre, ni l'assurance pour rassurer ni la peine pour consoler ; Agresphon, son père, était mort.
Ensorceleur des choses menues, son échoppe ne payait pas de mine, mais il s'était taillé à force de labeur une bonne réputation dans le quartier. On le faisait venir pour poser un sort de serrure, ou pour inverser le cours d'une source afin que l'eau monte à l'étage. Voilà bientôt trois mois qu'il avait pris sa retraite et entrepris la rédaction de ses mémoires. Pour ce faire, il avait acquis un cabinet d'écriture ; le premier vrai luxe de son existence. »
Dans cette fantasy sans épées ni chevaux, Régis Goddyn s'interroge sur la transmission entre les générations et imagine une société où l'avidité à vivre ne connaît aucune limite. Jusqu'où une société est-elle prête à aller dans sa quête d'éternité ?
« Avec seulement quelques dragons de labour, L'Ensorceleur des choses menues sait éviter avec adresse tous les clichés du genre. Et j'avoue que me pencher sur les problèmes de la classe moyenne et de ceux qui font le plus souvent office de figurants dans les romans de fantasy m'a énormément plu. » Stéphanie Chaptal



Rayons : Fantasy & Science-fiction > Science-fiction

  • EAN

    9782367935096

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    480 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Distributeur

    Immatériel

  • Diffuseur

    Immatériel

  • Entrepôt

    immatériel.fr

  • Support principal

    ebook (ePub)

Régis Goddyn

Régis Goddyn, est né en 1967. Il est professeur d'arts plastiques à l'université d'Amiens.
C'est dans le train qui m'emmenait au boulot à Villetaneuse que j'ai commencé à lire de la fantasy, entre rail et travail, cinq heures par jour à avaler les kilomètres et les pages, un livre à la main et mon thermos de café dans un sac. Je rencontre alors George R.R. Martin, Robin Hobb, Orson Scott Card, Wolfgang Hohlbein..., tout ce que la littérature de l'imaginaire propose et qui console de n'être qu'un homme assis dans un train dans le petit matin glacial. Puis, imperceptiblement, alors que le thermos restait le fidèle ami du voyageur, le livre a glissé de la main pour céder la place à un simple stylo.


empty