Le secret de Lady Audley (PREFACE D'ISABELLE VIEVILLE DEGEORGES)

Traduit de l'ANGLAIS par JUDITH BERNARD DEROSNE

À propos

Après trois années à chercher fortune en Australie, George Talboys est de retour au pays. Accueilli par son ami Robert Audley, avocat, il s'apprête à retrouver sa femme Helen, quand il apprend que celle-ci est mystérieusement décédée.À Audley Court, la propriété familiale où Robert a invité son ami, d'autres événements curieux se produisent. La tante de Robert, Lady Audley, évite de croiser George. Lequel, après s'être fait montrer un portrait d'elle, disparaît brusquement. Presque aussitôt, Lady Audley se rend à Londres pour mettre la main sur les lettres d'Helen...; Lancé à ses trousses, Robert ne trouve qu'un livre annoté de la main de celle-ci, dont l'écriture rappelle à s'y méprendre celle de Lady Audley... Ses soupçons s'épaississent lorsqu'il fait la découverte d'une malle de voyage ayant appartenu à sa tante lorsqu'elle était gouvernante... et qui porte l'étiquette d'Helen Talboys !L'étrange châtelaine serait-elle l'ex-femme de George, qui aurait maquillé son identité pour épouser le riche veuf Sir Audley ? A-t-elle toute sa tête ? La vérité semble proche, mais bientôt Robert échappe par miracle à un incendie, tandis que George est poussé dans un puits...


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Mary Elizabeth Braddon

  • Traducteur

    JUDITH BERNARD DEROSNE

  • Éditeur

    Archipoche

  • Distributeur

    ePagine

  • Date de parution

    01/11/2013

  • EAN

    9782352875642

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    552 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    4 706 Ko

  • Diffuseur

    Editis-Interforum

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

  • Version ePub

    2.0.1

Aucune information sur l'accessibilité n'est disponible

Mary Elizabeth Braddon

Mary Elizabeth Braddon (1835-1915) est née à Londres. Fille d'un avocat, elle choisit d'abord d'être actrice tout en contribuant à divers périodiques. Puis elle publie sous la forme de feuilletons les deux romans qui l'ont rendue célèbre : Le Secret de Lady Audley (1862) et Aurora Floyd (1863). Auteur de quelque 80 romans, elle a dominé – avec Wilkie Collins – le roman « sensationnel » de la période victorienne. Elle est aussi la créatrice du populaire Belgravia Magazine (1866), où elle publie des récits de voyages, de la poésie et des romans. Sa popularité est due à d'ingénieuses constructions narratives qui lui ont valu l'admiration de Robert Stevenson et Henry James, et ont fait dire à William Thackeray : « Si j'étais capable d'inventer des intrigues comme Miss Braddon, je serais le plus grand écrivain anglais. » Sur les traces du serpent (1860), son premier roman, fut un succès de librairie.

empty